Nos regards
Une délicieuse odeur de réséda pour faire le grand saut !

> 06 avril 2019

Une délicieuse odeur de réséda pour faire le grand saut !

Dans la nouvelle L’Endormeuse, Guy de Maupassant nous entraîne dans un drôle d’endroit.1 Sur la façade, on peut lire « Œuvre de la mort volontaire ». Cette association permet à celui ou celle qui franchit sa porte de se suicider dans les conditions les plus douces (« Nous avons égayé la mort, nous l’avons fleurie, nous l’avons parfumée, nous l’avons faite facile. »). Dans un charmant salon, on découvre une bibliothèque bien garnie, des cigares de qualité, des « pastilles Vichy dans une bonbonnière. »

En fonction de vos goûts, un secrétaire adapte la composition de la solution parfumante qui vous fera faire le grand saut. « On change à volonté la fleur et le parfum, car notre gaz, tout à fait imperceptible, donne à la mort l’odeur de la fleur qu’on aima. On le volatilise avec des essences. » On peut même tenter l’expérience sans la mener jusqu’au bout. C’est ce que le narrateur de cette courte nouvelle réalise en s’allongeant sur l’Endormeuse. « Je fus enveloppé par une odeur délicieuse de réséda. » Le cerveau engourdi, asphyxié par « l’ensorceleuse ivresse d’un opium enchanteur et foudroyant », le narrateur manque d’y passer... Heureusement, le secrétaire, diligent, est là qui veille au grain.

Lorsque Guy de Maupassant rêve d’une mort odorante, Aldous Huxley ouvre le robinet à patchouli.2 Evitons de leur donner la main lorsque la déprime s’empare de nous et préférons les senteurs fraiches et saines d’une Colette, pleine de vie.3

Un grand merci à Jean-Claude A. Coiffard, poète et plasticien, qui met en scène aujourd'hui, cette macabre utilisation du parfum proposée par Maupassant !

Bibliographie

1 de Maupassant G., L’Endormeuse in Misti, Albin Michel, 1967, 254 pages

2 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/aldous-huxley-ou-pas-forcement-le-meilleur-des-mondes-cosmetiques-276/

3 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/l-enfance-odorante-de-minet-cheri-entre-violette-et-oseille-froissee-919/






Retour aux regards