Nos regards
Y’a pas de quoi louer tous les masques Loua by Laurence Dumont !

> 05 avril 2019

Y’a pas de quoi louer tous les masques Loua by Laurence Dumont !

Ignorons le masque détox au charbon végétal, le charbon n’est pas notre ingrédient préféré ; on évitera donc de s’en tartiner le visage.1

Attardons-nous sur le masque destiné aux mains. A première vue, sa composition semble irréprochable. L’émulsion qui imbibe le masque en tissu est composé d’eau, de glycérine, l’humectant-hydratant le plus couramment retrouvé dans les formules,2 d’urée, un actif hydratant bien connu et à l’efficacité parfaitement reconnue,3 d’alcool cétéarylique (autrement dit un mélange d’alcools gras dont les chaînes carbonées sont composées de 16 et 18 atomes de carbone) à propriétés émollientes, de diméthicone (une silicone qui présente une belle affinité pour la peau et exerçant un effet protecteur démontré). Des extraits d’algues brunes du genre Sargassum apportent une petite touche exotique à la formule qui jusque-là se montrait bien sage. Et c’est là où les questions commencent. Le choix de l'algue incorporée (en particulier Hysikia fusiforme) nous étonne, sachant qu’il est possible de trouver des taux élevés d’arsenic dans ce type d’algues, du fait de leur contenu en phytochélatines qui sont des molécules capables de séquestrer l’arsenic. On déconseille donc la consommation de ces algues pourtant reconnues comestibles.4 La camomille romaine nous rassure par son caractère apaisant.5 L’anis étoilé (illicium verum (anise) fruit extract) nous emmène à nouveau en cuisine ; l’anéthol, contenu dans ce fruit, vient d’être présenté comme un actif anti-âge intéressant du fait de son effet protecteur de la matrice extracellulaire dermique.6

Le masque visage, quant à lui, est beaucoup plus digeste. Il ne comporte que des ingrédients connus et reconnus. La glycérine hydratante et l’huile d’olive surgraissante associées au panthénol, à l’aloe vera et au hyaluronate de sodium sont de bon augure.

En ce qui concerne le masque mains, nous resterons prudentes. La qualité des matières premières choisies a son importance. Dans le cas présent, le choix effectué revient à se jeter dans la gueule du loup.

En ce qui concerne le masque visage, nous le validons des deux mains, car l’étude de sa composition se fait en un flash !

Bibliographie

1 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/noir-c-est-noir-le-charbon-un-polluant-eleve-au-rang-d-actif-cosmetique-67/

2 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-glycerine-un-ingredient-qui-a-plusieurs-cordes-a-son-arc-166/

3 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/l-uree-histoire-d-une-molecule-qui-a-plus-d-un-tour-dans-son-sac-744/

4 Yokoi K, Konomi A, Toxicity of so-called edible hijiki seaweed (Sargassum fusiforme) containing inorganic arsenic., Regul Toxicol Pharmacol., 2012, 63, 2, 291-297

5 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-matricaire-on-l-aime-deconstrastee-681/

6 Andrulewicz-Botulińska E, Kuźmicz I, Nazaruk J, Wosek J, Galicka A, The concentration-dependent effect of anethole on collagen, MMP-2 and GAG in human skin fibroblast cultures., Adv Med Sci., 2019, 10, 64, 1, 111-116

Composition

Masque mains en tissu réparateur : Aqua, glycerin, carthamus tinctorius (safflower) seed oil, urea, cetearyl alcohol, PEG-100 stearate, glyceryl stearate, dimethicone, parfum, carbomer, arginine, hysikia fusiforme, sargassum fulvellum extract, phenoxyethanol, anthemis nobilis flower extract, sodium hyaluronate, propanediol, caprylyl glycol, 1,2 hexanediol, illicium verum (anise) fruit extract, chlorphenesin, tocopheryl acetate, disodium EDTA.

Masque visage ideal’flash ultra-hydratant : Aqua, glycerin, butylene glycol, propanediol, 1,2-hexanediol, olive oil, glycereth-8 esters, chlorphenesin, xanthan gum, carbomer, arginine, panthenol, aloe barbadensis leaf extract, sodium citrate, sodium hyaluronate, polysorbate-20, ethylhexyl glycerin, tocopheryl acetate, allantoin, disodium EDTA, parfum.

 






Retour aux regards