Nos regards
Panda’s dream Eye patch, pour dire adieu aux yeux de panda !

> 14 août 2017

Panda’s dream Eye patch, pour dire adieu aux yeux de panda ! Mini Yuan Zi est un bébé panda géant dont le poids est minuscule (143 grammes à sa naissance) et qui, malgré son jeune âge (il vient de naître au zoo de Beauval ce 4 août 2017) jouit d’une maxi-cote de popularité. Sa marraine n’est pas n’importe qui, puisqu’il s’agit de la première dame de France, Brigitte Macron ! Tous les journaux en parlent et une véritable panda-mania s’est répandue comme une traînée de poudre, en France avec sa ribambelle de produits dérivés à l’effigie de ce qui semble être une gentille peluche.

On connaît la vénération des populations des pays asiatiques pour ces mammifères de la famille des Ursidés. Une jolie légende nous raconte que le panda dont la fourrure était initialement immaculée se couvrit de taches noires à la suite des funérailles de jeunes filles tuées par un léopard alors qu’elles étaient venues au secours d’un bébé panda. Les pandas décidèrent d’afficher un brassard noir réalisé avec de la cendre au niveau de leurs pattes. La cendre restée sur leurs mains vint tacher leurs yeux lorsqu’ils les frottèrent ; en s’embrassant les uns les autres pour se consoler, ils se tatouèrent la peau en divers endroits. Depuis cet instant, les pandas naissent avec des taches sur leur fourrure.

La marque Tony Moly est une marque toute jeune, puisqu’elle ne date que de 2006. Cette marque coréenne de cosmétiques aime les couleurs vives, les fruits et légumes, les couleurs toniques pleines de bonne humeur… et les pandas qui s’affichent sur ses produits de maquillage et ses masques.

Le masque Panda’s dream (patchs contour des yeux anti-cernes et décongestionnants) et son panda tout en rondeur ne manqueront pas d’attirer l’attention des panda-maniaques. Un masque anti-cernes qui évite de ressembler à un panda, tout en affichant sa tendresse pour cette catégorie d’animaux qui exhibe des cernes XXL, cela ne manque pas de culot !

Du point de vue de sa composition, le sérum qui imbibe ces patchs est une solution aqueuse sans alcool (c’est bien), sans allergènes (c’est parfait) ! Le niacinamide ou vitamine PP est un actif qui est censé améliorer la microcirculation. Le patch étant à l’effigie du panda, il paraît logique d’y retrouver l’aliment préféré du panda : le bambou ! Celui-ci est-il réellement efficace ? Difficile à dire. Eau et extrait de pousses de bambou se retrouvent donc incorporés dans cette solution. De l’aloe vera hydratant, un extrait de pomme de terre hydratant et anti-âge (???), du concombre rafraîchissant, hydratant et anti-âge (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-concombre-quel-est-son-interet-dans-le-domaine-cosmetique-295/), de l’allantoïne aux propriétés apaisantes avérées, un dérivé de vitamine C (magnesium ascorbyl phosphate) aux propriétés anti-radicalaires bien connues… quelques humectants, un tensioactif non ionique bien toléré (PEG-60 hydrogenated castor oil), des gélifiants (xanthan gum, carbomer), un conservateur antimicrobien (phenoxyethanol)… et le tour est joué.

Ces patchs destinés à effacer les cernes (cernes tant prisés des pandas !) possèdent une formule pour laquelle il n’y a rien à redire…

A noter : les patchs sont noirs et permettent, à défaut de supprimer définitivement les cernes, de se muer 2 fois par semaine et 10 minutes par jour en un panda plus vrai que nature !

On aurait aimé que ce soit made in France…

Masque Panda’s dream : Water*, glycerin, butylene glycol, niacinamide, sorbitol, bambusa vulgaris water, bambusa vulgaris shoot extract, aloe barbadensis leaf juice, solanum tuberosum pulp extract, cucumis sativus fruit extract, erythritol, allantoin, trehalose, 1,2-hexanediol, carbomer, triethanolamine, magnesium ascorbyl phosphate, PEG-60 hydrogenated castor oil, xanthan gum, phenoxyethanol, caprylhydroxamic acid, ethylhexylglycerin, disodium EDTA, fragrance.

* pour être exhaustives, nous rappellerons ici que le nom INCI de l’eau est Aqua et non Water… Comme quoi nul n’est parfait !






Retour aux regards