Nos regards
L’avocat de Garnier plaide coupable !

> 11 octobre 2018

L’avocat de Garnier plaide coupable !

Le shampooing nourrissant Garnier (cheveux très secs ou frisés) est séduisant. Texture épaisse, couleur jaune, parfum agréable, le conditionnement primaire et son avocat mûr à point nous tend les bras. Ce shampooing n’a pas vraiment l’air d’un voyou... On lui fait donc entièrement confiance.

Ce shampooing nous promet de « nourrir et d’assouplir » nos cheveux à l’aide d’huile d’avocat et de beurre de karité, deux corps gras bien sympathiques.

Dans la réalité, il faut aller jusqu’à la fin de la liste des ingrédients pour trouver l’huile d’avocat (Persea gratissima seed oil) et le beurre de karité (Butyrospermum parkii butter) tant vantés sur l’emballage.

La base lavante est classique. Un agent épaississant, le chlorure de sodium (associé à un tensioactif anionique) et un gélifiant de synthèse, un carbomère, sont là pour apporter la texture épaisse qui va bien avec la notion de shampooing nourrissant. La couleur jaune va bien, également, avec la notion de corps gras végétaux... Le polyquaternium-10 qui émarge avant l’huile de tournesol (helianthus annuus seed oil) est un tensioactif cationique à caractère conditionneur. Il gaine le cheveu, évite la formation d’électricité statique, empêche la formation des frisettes, facilite le démêlage. Cet agent « plus que double » si l’on regarde ses états de service est la molécule de choix pour qui souhaite discipliner des cheveux rebelles... Oui, mais ce conditionneur ne ressemble pas du tout à un corps gras végétal. C’est pourtant lui la vedette de cette formule.

L’huile d’avocat et le beurre de karité appelés à la barre se mettent à table en moins de deux. Oui, effectivement, ils ne sont présents dans la formule qu’à titre de figurants. Ils sont payés pour cela et très grassement d’ailleurs ! Le parfum qui a été rejeté en fin de liste pour créer la surprise corrobore les faits.

Ce shampooing qui n’a pas l’air d’un voyou est, en réalité, un peu filou. Il nous parle « ingrédients d’origine végétale » et nous défrise à l’aide d’un conditionneur de synthèse. Est-ce grave ? Non pas vraiment... Ce shampooing qui fait très bien son job sera sûrement acquitté pour peu que l’avocat qui se cache au tréfonds de son flacon mette tout son cœur dans une plaidoirie mémorable !

Shampooing nourrissant huile d’avocat et beurre de karité Ultra doux de Garnier : Aqua, sodium laureth sulfate, coco-betaine, glycerin, glycol distearate, sodium chloride, CI 15985, CI 19140, tocopherol, sodium benzoate, sodium acetate, sodium hydroxide, PPG-5-ceteth-20, polyquaternium-10, salicylic acid, helianthus annuus seed oil, benzyl alcohol, propylene glycol, isopropyl alcohol, carbomer, persea gratissima oil, rosmarinus officinalis leaf extract, butyrospermum parkii butter, citric acid, hexyl cinnamal, parfum.






Retour aux regards