Nos regards
Et un, et deux, et trois champions...

> 24 novembre 2017

Et un, et deux, et trois champions... Adidas envahit nos maisons, par l’habillement (vêtements, chaussures…), les accessoires (sacs, casquettes,...) qui nous sont proposés et ce jusque dans la salle de bains. En effet, des cosmétiques (aussi !) peuvent être estampillés Adidas !

Une « Champions edition » propose un Shower gel (amoureux de la belle langue française s’abstenir !) convenant for the « Hair and body ». Yes, of course…
Et un (il lave les cheveux), et deux (il nettoie le corps) et trois (il rafraîchit) et… pas de zéro ! Mais alors, un gel douche champion ou un gel douche pour champions ?

La question que l’on se pose avec ce type de produit 2 en 1 est de savoir si un gel douche peut convenir pour les cheveux ? Oui, lorsque l’on est un champion, c’est-à-dire lorsque l’on n’a pas de problème au niveau capillaire (pellicules, cheveux gras...).

Rappelons que, bien souvent, un gel douche est, du point de vue de sa formulation, un shampooing dont la texture est légèrement modifiée (un gel douche présentant une viscosité plus importante qu’un shampooing). Entre shampooing et gel douche, c’est le viscosimètre (nom de l’appareil qui, comme son nom l’indique, permet la détermination de la viscosité d’un produit, valeur qui renseigne sur la plus ou moins grande fluidité du milieu) qui tranche !

Le Shower gel Adidas est très classique dans sa composition. De l’eau, du lauryléthersulfate de sodium (sodium laureth sulfate), de la cocamidopropylbétaïne (un tensioactif doux), du sel (sodium chloride) qui permet précisément d’augmenter la viscosité de la préparation, du phénoxyéthanol (un conservateur antimicrobien qui évite la transformation du gel en bouillon de culture), du benzoate de sodium (qui aide de son mieux le phénoxyéthanol), un ester de sucre (cocoglucoside) qui est un tensioactif doux, un dérivé de cellulose (cetyl hydroxyethyl cellulose) et une sicile hydratée (hydrated silica) qui permettent d’épaissir la préparation, de l’acide citrique et de la soude (des adaptateurs de pH), du menthol (pour un effet fraîcheur), du propylène glycol (un humectant qui retient l’eau dans le cosmétique), de l’EDTA (l’additif indispensable pour tout produit d’hygiène), du polyquaternium-7 (un agent conditionneur à destination du cheveu qui facilitera le coiffage ultérieur). Colorer le tout, parfumer l’ensemble (il en coûtera 2 allergènes) et le produit est prêt à être testé après un match... ou une bonne nuit !

L’emballage, avec son ballon rond, ravira les fans de foot et hérissera le poil des footophobes ! Ne laissons pas ce gel douche au corner ; il peut, tout à fait, comme son sosie le gel 3 en 1 Williams (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/gel-douche-3-en-1-ce-gel-est-trop-fort-416/), convenir aux champions du quotidien.

Shower gel Adidas : Aqua, sodium laureth sulfate, cocamidopropylbetaine, parfum, sodium chloride, phenoxyethanol, sodium benzoate, cocoglucoside, cetyl hydroxy ethyl cellulose, citric acid, menthol, propylene glycol, disodium EDTA, linalool, polyquaternium-7, coumarin, sodium hydroxide, hydrated silica, sodium phosphate, BHT, CI 60730, CI 42090, CI 19140.






Retour aux regards