Nos regards
Combi Pure altitude combine tisane au coin du feu et mica pour briller en soirée !

> 07 février 2019

Combi Pure altitude combine tisane au coin du feu et mica pour briller en soirée !

Les produits Pure altitude sentent bon la montagne. Les produits solaires mettent en scène une skieuse en fin de séjour, le visage bronzé, avec la (fameuse !) démarcation qui correspond aux contours des lunettes… La petite crème (20 mL) et le petit stick (2 g) sont combinés ensemble et peuvent s’attacher autour du cou par un lien, au même titre que le forfait de remontée. Compter 21 euros pour cela. Le colis qui nous parvient après commande est charmant. Il est accompagné d’échantillons (soin éclat précieux à la tourmaline, lait corps velours de neige) et de deux mini-chaufferettes réutilisables 500 fois ! L’intention est louable ; l’acheteur se sent chouchouté, enveloppé d’attentions et de douceur. Ne nous laissons pas ramollir par cette introduction lénifiante. Enfilons une blouse blanche et passons rapidement au laboratoire.

La crème Pure altitude SPF 30 « sort » bien à la valeur indiquée. La détermination que nous avons réalisée in vitro nous fournit les résultats suivants : SPF 35 et FP-UVA 13. Cette crème présente une bonne photostabilité car elle ne perd que 3 unités après 2 heures d’irradiation dans un simulateur solaire. Si l’envie nous prend de piquer une tête dans l’eau froide ou de détourner ce produit à destination des vacances d’été, c’est possible mais pas parfait. Le test réalisé démontre une résistance à l’eau honorable (66 %) ; on peut afficher « résistant à l’eau », mais on a vu mieux, beaucoup mieux !

Le stick associé à la crème s’avère un peu faiblard en matière de photoprotection. On ne trouve qu’un SPF de 26 et un FP-UVA de 10. On détecte un problème de photostabilité avec une perte d’efficacité de 50 %, après deux heures d’irradiation !

En matière de formulation, on aimerait plus de filtres (un SPF de 30 pour attaquer les vacances d’hiver est un peu juste), plus de photostabilité et moins d’extraits végétaux. L’arnique des montagnes, l’échinacée, la gentiane jaune, le pin sylvestre, la myrtille et l’édelweiss sont réunis dans la crème solaire formant une jolie « tisane » qui n’a pas sa place dans ce type de produit. Six allergènes sont présents.

Dans le baume, le mica s’est trompé d’adresse. Idéal pour briller la nuit, il est à éviter sur les pistes où il constitue autant de petits miroirs sur la peau. La présence d’écorce de Mimosa tenuiflora (mimosa tenuiflora bark extract) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/messegue-du-bain-de-siege-au-bain-d-allergenes-bientot-60-ans-d-elucubrations-cosmetiques-420/), utilisée traditionnellement pour traiter les brûlures étonne un peu, beaucoup… Un stick protecteur permet d’éviter les brûlures ; il n’y a donc pas besoin de placer un « remède » dans une formule sûre !

Notre avis est très mitigé concernant ces produits. Pour attaquer les hauts sommets, on choisira donc plutôt une autre « combinaison ».

Composition

UV Ski soin solaire haute protection SPF 30 sun cream + stick :

+ crème/cream : Aqua (water), homosalate, octocrylene, diisopropyl sebacate, tribehenin, PEG-20 esters, ethylhexyl salicylate, ethylhexyl triazone, butylmethoxydibenzoylmethane, pentylene glycol, propanediol, helianthus annuus (sunflower) seed oil, tocopherol, rubus idaeus (rapsberry) seed oil, sodium hydroxide, polysorbate-60, sorbitan isostearate, benzyl benzoate, arnica montana flower extract, echinacea purpurea root extract, gentiana lutea root extract, pinus sylvestris cone extract, vaccinium myrtillus fruit extract, leontopodium alpinum flower/leaf extract, ricinus communis (castor) seed oil, corylus avellana nut oil, glycerin, polymethyl methacrylate, parfum/fragrance, chlorphenesin, xanthan gum, hydroxyethyl acrylates/sodium acryloyldimethyl taurate copolymer, squalane, carbomer, disodium EDTA, hydrogenated castor oil, linalool, hexyl cinnamal, limonene, citronellol, citral, geraniol.

+ baume/stick : Hydrogenated coconut oil, petrolatum, ricinus communis seed oil, cera alba hydrogenated, microcrystalline wax, paraffinum liquidum, hydrogenated polydecene, cera micricrystallina, ethylhexyl methoxycinnamate, butyl methoxydibenzoylmethane, bis-ethylhexyloxyphenol methoxyphenyl triazine, butyrospermum parkki butter, ethylhexyl triazone, helianthus annuus seed oil, oryzanol, ethyl vanillin, tocopheryl acetate, mica, allantoïn, mimosa tenuiflora bark extract, CI 77891, BHT, saccharin.

 






Retour aux regards