Nos regards
Cien Gold, une crème de nuit qui protège l’estomac et protège du soleil !

> 15 décembre 2017

Cien Gold, une crème de nuit qui protège l’estomac et protège du soleil ! Depuis le mois d’octobre dernier, on peut trouver dans les magasins Lidl la toute nouvelle gamme de cosmétiques Cien. Une crème pour le jour, une crème pour la nuit et un sérum sont à la disposition des consommatrices qui aiment l’or (à petit prix) !

Nous avons choisi de présenter la crème de nuit car la présence d’un filtre UVB (l’éthylhexyl méthoxycinnamate) n’a pas manqué pas nous étonner. La tête sur l’oreiller, le risque de développer un coup de soleil est nul, rappelons-le !

Cette crème anti-âge est une émulsion. Différentes matières premières composent la phase lipophile (stearic acid, cyclopentasiloxane, butyrospermum parkii butter, lanolin, triticum vulgare germ oil, rosa moschata seed oil, isopropyl palmitate, ricinus communis seed oil, caprylic/capric triglyceride, polymethylsilsesquioxane). Les tensioactifs choisis sont des tensioactifs non ioniques (glyceryl stearate SE, ceteareth-20, glyceryl linoleate, glyceryl linolenate) bien tolérés.

Trois ingrédients nous font tiquer. Tout d’abord, la téprénone, cet actif anti-âge qui ne nous dit rien qui vaille. Principe actif médicamenteux il est, principe actif médicamenteux il doit rester (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-teprenone-une-molecule-qui-nous-donne-des-aigreurs-d-estomac-429/).

Sur l’emballage la mention « sans parabène » se veut rassurante pour le consommateur. Il n’en est rien, lorsque l’on connaît la nature des conservateurs choisis en remplacement. Rappelons que les parabens sont des conservateurs sûrs et efficaces dont il est bien dommage de se passer. Un générateur de formol (diazolidinyl urea) et un conservateur iodé (iodopropynyl butylcarbamate) sont censés nous apaiser. Il n’en est rien. Ce binôme de conservateurs ne nous plaît nullement.

A la question « Les cosmétiques à coût modique sont-ils moins bien que les autres ? », nous répondons « ça dépend ». Certains cosmétiques de la marque Cien sont équivalents à d’autres que l’on retrouve sur le marché, à des coûts plus élevés, au point d’adopter les mêmes tics de formulation (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/l-anti-age-cien-les-memes-defauts-que-la-plupart-de-ses-consoeurs-89/) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-sticks-labiaux-font-leur-festival-28-sur-50-jouent-vraiment-les-stars-427/). Ils sont parfois copier-coller de produits de gammes extrêmement connues (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/creme-anti-rides-coenzyme-q-10-cien-versus-soin-de-jour-anti-rides-q10-plus-nivea-meme-combat-94/). Ils peuvent également frôler la perfection (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/cien-spf-50-promesse-tenue-mais-attention-a-l-alcool-274/) et cela mérite d’être souligné.

Laissons au sage Maestro le dernier mot : « Tout ce qui brille n’est pas de l’or. Tout ce qui contient de l’or ne brille pas forcément. Ne nous laissons pas séduire par cette crème qui renferme un filtre UV, un actif, la téprénone, dont la toxicologie est préoccupante et deux conservateurs pour le moins allergisants. »

Cien Gold – or 1% : Aqua, glycerin, stearic acid, glyceryl stearate SE, cyclopentasiloxane, ethylhexyl methoxycinnamate, ceteareth-20, butyrospermum parkii butter, lanolin, triticum vulgare germ oil, rosa moschata seed oil, isopropyl palmitate, ricinus communis seed oil, sodium hyaluronate, gold, teprenone, caprylic/capric triglyceride, propylene glycol, glyceryl linoleate, glyceryl linolenate, tocopheryl acetate, carbomer, polymethylsilsesquioxane, mica, CI 77891, BHT, triethanolamine, ascorbyl palmitate, citric acid, diazolidinyl urea, iodopropynyl butylcarbamate, disodium EDTA, CI 77491, parfum.






Retour aux regards