Nos regards
Vichy solaire enfants, 3 fois plus résistant, 2 fois moins efficace !

> 08 juin 2018

Vichy solaire enfants,  3 fois plus résistant, 2 fois moins efficace ! Les laboratoires Vichy s’y connaissent en « capital soleil ». Et pour cause : ce sont les inventeurs de ce concept qui consiste à présenter notre capacité à résister aux effets néfastes des ultra-violets comme une qualité qui va en s’épuisant avec le temps. Si l’on ne sait pas trop bien quoi mettre sous cette notion de « capital soleil », on en connaît, en revanche, l’origine. C’est la lecture assidue de la littérature scientifique qui a conduit les laboratoires Vichy à mettre au point ce concept marketing très pédagogique.

C’est dans les années 1990 que le lien entre exposition solaire durant l’enfance, nombre de naevi et risque de développer un cancer cutané à l’âge adulte est établi. Une étude australienne réalisée à cette époque, auprès de 500 enfants, montre que le soleil n’est pas considéré, alors, comme un ennemi. Elle met en évidence que le nombre de naevi est proportionnel au niveau d’exposition solaire des enfants âgés de 1 à 6 ans (pour certains des enfants cette durée d’exposition est de l’ordre de 4 heures par jour !) ; on montre également que plus la fréquence des coups de soleil est élevée, plus le nombre de naevi augmente (S.L Harrison, R Speare, I Wronski, R MacLennan, Sun exposure and melanocytic naevi in young Australian children, The Lancet, 344, 8936, 1994, 1529-1532). Coups de soleil fréquents durant l’enfance, sujets à peau claire ayant tendance à brûler plus qu’à bronzer… voici les conditions qui favorisent la survenue de cancers cutanés chez l’adulte (Emma Craythorne, Firas Al-Niami, How to examine a patient with skin cancer, Medicine, 45, 7, 2017, 429-430).

Si la théorie est claire, passons maintenant à la pratique. Les enfants doivent être protégés efficacement si l’on veut voir diminuer l’incidence des cancers cutanés.

Le spray douceur enfants est une émulsion de faible viscosité (traduire dans le langage courant par : un lait extrêmement fluide) dont la liste des ingrédients est extrêmement courte. Pas d’extraits végétaux, pas d’allergènes… Cela nous convient parfaitement. Ce qui nous convient nettement moins, c’est la présence d’alcool en 6e position. Le premier filtre UV, l’éthylhexyl salicylate, un filtre d’efficacité très médiocre n’apparait qu’en 5e position ce qui a de quoi surprendre pour un produit affichant un SPF de 50+ !

Du point de vue des indicateurs d’efficacité, les résultats des tests réalisés dans notre laboratoire ne sont pas à la hauteur de nos espérances. Un SPF de 32 (un affichage SPF 30 paraîtrait donc plus juste qu’un affichage SPF 50+) et un Facteur de protection UVA de 21, sont obtenus in vitro. Avec un ratio de 1,5, ce produit se distingue par son large spectre d’efficacité.

Après deux heures d’irradiation dans un simulateur solaire, le SPF reste identique. C’est une excellente nouvelle.

La mention « Protection anti-UV renforcée 3 fois plus résistant à l’eau » (en soulevant l’étiquette apposée sur l’emballage, on peut lire « résiste à l’eau jusqu’à 6 bains » (méthode Colipa 6 bains versus 2 bains) n’a pas manqué d’attirer notre attention. Pour notre part, nous avons réalisé 2 bains successifs de 20 minutes et constaté effectivement que le SPF ne variait pas. Par expérience, nous savons bien que la perte d’efficacité si elle a à se produire survient dans les 20 premières minutes, on peut donc avoir une totale confiance en cette revendication.

Pour conclure, on saluera la photo-stabilité et la capacité de résistance à l’eau de ce produit de protection solaire. On s’étonnera de l’indice affiché (50+) et on regrettera la présence d’alcool.

Ce produit de protection solaire est vraiment sur la bonne voie… des concentrations plus élevées en filtres sont attendues !

Vichy Capital Idéal Soleil spray douceur enfants (intolérances solaires) : Aqua, C12-15 alkyl benzoate, glycerin, propylene glycol, ethyl hexyl salicylate, alcohol denat, styrene/acrylates copolymer, bis-ethylhexyloxyphenol methoxyphenyl triazine, drometrizole trisiloxane, butyl methoxydibenzoylmethane, ethylhexyl triazone, polyester-5, acrylates copolymer, caprylyl glycol, disodium EDTA, ethylenediamine/stearyl dimer dilinoleate copolymer, isopropyl lauroyl sarcosinate, PEG-8 laurate, terephthalydene dicamphor sulfonic acid, tocopherol, triethanolamine.






Retour aux regards