Nos regards
The Body Shop, un indice à la loupe !

> 30 octobre 2017

The Body Shop, un indice à la loupe ! Dans son manifeste, The Body Shop énonce un certain nombre de points qui ne manquent pas de nous faire réagir “ Notre histoire a commencé avec l’idée révolutionnaire d’Anita Roddick selon laquelle il était possible de faire du commerce tout en faisant le bien autour de soi. Depuis 1976, The Body Shop a toujours agi de façon différente, audacieuse, courageuse et en cassant les codes. Aujourd’hui, notre engagement est plus fort que jamais : enrichir sans exploiter. Pour nous, cela signifie enrichir aussi bien les hommes que notre planète, sa biodiversité et ses ressources. Nous nous engageons à travailler équitablement avec nos fermiers producteurs et nos fournisseurs et à aider des communautés à se développer. Nos produits enrichissent le quotidien, mais ne font jamais de fausses promesses et ne sont jamais testés sur les animaux. Nous sommes fiers d’être originaux, impertinents et militons pour ce qui nous semble juste : avec vous, nous pouvons le faire. » (https://www.thebodyshop.com/fr-fr/engagement/manifeste).

Le mélange des genres est toujours gênant. Faire du commerce en respectant ses fournisseurs est, on ne peut plus, naturel. Baser son marketing sur l’honnêteté est également la moindre des choses... Alors, attention quand on veut laver plus blanc que blanc, comme aurait dit Coluche…

Mentionner le fait que les cosmétiques ne sont pas testés sur animaux est toujours étonnant de la part d’une société qui prône la transparence. Tout service réglementaire est au courant du fait que, depuis de nombreuses années déjà, les tests sur animaux sont interdits. Il n’y a donc aucune raison de se vanter d’une obligation réglementaire respectée par l’ensemble de la profession.

Côté originalité et impertinence, l’Essence Multi-Protection SPF 50 Skin defence ne mérite pas vraiment le détour. Il s’agit d’un produit de plus sur le marché affichant un indice SPF. L’alcool en 2e position mériterait de débaptiser le produit au profit d’une dénomination du type « Grog multi-protection, liquor for skin » ou autre Cocktail du même type.

Espérer atteindre un SPF de 50 avec deux filtres UVB, l’éthylhexyl méthoxycinnamate et l’octocrylène, dont l’un en très faible proportion vu sa position dans la liste des ingrédients, laisse perplexe. Si c’était possible, les concurrents ne s’échineraient pas à associer 4, 5 ou 6 filtres entre eux pour atteindre le même résultat !

Nous serions-nous trompées, l’enseigne The body Shop aurait-elle des attaches à Marseille ?

Le mode d’emploi est également amusant : « Appliquez tous les matins sur le visage et le cou et massez doucement, après votre soin hydratant quotidien et avant le maquillage. Évitez le contour des yeux. Appliquez de préférence le matin, ou avant une exposition aux UV. ». Ce cosmétique est appliqué de préférence le matin. Il est certain que la nuit les rayons UV ne risquent pas trop d’engendrer des dégâts cutanés !

Entre la théorie (The Body Shop dit respecter la nature) et la pratique (The Body Shop incorpore, comme la plupart des autres marques, des filtres UV dans des cosmétiques qui ne le nécessitent pas), il y a un fossé que The Body Shop a du mal à combler !

Essence Multi-Protection SPF 50 Skin defence : Aqua/Water/Eau, Alcohol Denat., Ethylhexyl Methoxycinnamate, Neopentyl Glycol Diheptanoate, Butyl Methoxydibenzoylmethane, Butylene Glycol, Dimethicone, Glycerin, Polymethyl Methacrylate, Cetearyl Alcohol, Phenoxyethanol, Octocrylene, Chlorphenesin, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Cetearyl Glucoside, Sclerocarya Birrea Seed Oil, Parfum/Fragrance, 3-O-Ethyl Ascorbic Acid, Sodium Hydroxide, Palmaria Palmata Extract, Carbomer, Linalool, Tocopherol, Limonene, Citronellol (https://www.thebodyshop.com/fr-fr/soins-visage/soins-de-jour/essence-multi-protection-spf50-skin-defence/p/p001071).






Retour aux regards