Nos regards
Solution 10 de Chanel ou l’éloge de la simplicité !

> 18 juillet 2018

Solution 10 de Chanel ou l’éloge de la simplicité ! Les amateurs de Dodie Smith et de Walt Disney connaissent bien les 101 Dalmatiens, ces adorables chiots qui peuplent les rêves de Cruella. Les amateurs de notre blog savent, en revanche, que la qualité d’un cosmétique ne se compte pas au nombre de ses ingrédients. Un produit solaire, par exemple, qui comporte 101 ingrédients est, en effet, plus inquiétant que rassurant (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/filorga-50-sous-le-parfum-des-ingredients-lourds-comme-des-paves-687/). Ce type de produits peuple donc nos cauchemars.

La solution 10, « un soin à la texture et au rendu parfaits », selon le magazine féminin Marie Claire (https://www.marieclaire.fr/,le-rouge-coco-stylo-et-la-solution-10-de-chanel-gagnants-du-prix-special-du-jury,837032.asp), est totalement respectueuse des idées de la fondatrice de la marque. Celle qui a jeté, aux orties, cet exosquelette qui entravait toute liberté de mouvement qu’était le corset (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/-a-bas-le-corset-vive-la-creme-amincissante-281/) et qui savait mettre en valeur les textiles les plus communs (pénuries liées à la guerre obligent) serait certainement ravie de voir sortir de ses laboratoires une formule toute simple.

C’est dans les vieilles barriques que l’on fait les meilleurs cosmétiques (attention ceci n’est pas à prendre au pied de la lettre, BPF obligent !) nous souffle, depuis quelques années, la société Caudalie en recyclant, avec talent, peaux de raisin et feuilles d’aloe vera (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/french-kiss-de-caudalie-ou-l-art-d-accommoder-les-restes-503/).

C’est avec les « vieux ingrédients très connus, très reconnus » que l’on fait les meilleurs cosmétiques nous souffle, la belle société Chanel qui n’hésite pas à réduire au maximum la liste des ingrédients. Tout ce qui est superflu est éliminé... Ne reste plus alors que l’essentiel.

Sur le site de la marque, le consommateur se fait élève studieux en étudiant la liste des ingrédients. L’excipient principal est l’eau, comme dans la majorité des émulsions. Différents corps gras (squalane, beurre de karité) sont utilisés pour leur effet hydratant et émollient. Humectant (glycérine) et hydratant (lauroyl lysine) permettent de maintenir un bon niveau d’hydratation au niveau épidermique. Un gélifiant de synthèse (sodium polyacrylate) augmente la consistance de la préparation. Un tensioactif non ionique (steareth-21) est l’élément-clé de la formule. Ce tensioactif permet de maintenir la stabilité de celle-ci. Sans lui, point d’émulsion, mais un cosmétique raté, composé de deux phases superposées ! Le phénoxyéthanol, un conservateur antimicrobien, permet d’assurer la propreté microbiologique du produit chez la consommatrice. L’extrait de thé vert, enfin, est l’actif-phare de cette émulsion. Cet ingrédient aux multiples propriétés trouve naturellement sa place dans un cosmétique anti-âge, anti-pollution (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-the-dans-la-tasse-ou-dans-le-pot-une-panacee-bien-sympathique-504/), anti-morosité...

La solution 10 de Chanel est la solution arithmétique à un problème qui taraude l’industrie depuis quelques années. Rien ne sert de multiplier les ingrédients (toxicologues et chimistes ne cessent de le répéter) pour additionner les bénéfices, soustraire les effets indésirables et diviser par un nombre considérable les consommateurs insatisfaits...

Laissons-nous donc gentiment montrer le chemin par cette société qui nous réapprend élégamment le b.a.-ba de la formulation !

Solution 10 Chanel : Aqua (Water), Squalane, Lauroyl lysine, Glycerin, Camellia sinensis leaf extract, Butyrospermum parkii (shea) butter extract, Sodium polyacrylate, Steareth-21, Caprylyl glycol, Phenoxyethanol.






Retour aux regards