Nos regards
Solaire Cosmo-naturel bébé bio, pas aussi efficace que prévu

> 11 juillet 2019

Solaire Cosmo-naturel bébé bio, pas aussi efficace que prévu

Dans le domaine du solaire Bio ou minéral, il existe une offre variée. Selon les laboratoires concernés, selon leur niveau d’expertise, les résultats obtenus sont plus ou moins éloignés de la réalité.

Dans le cas présent, la crème mise au point par les laboratoires Gravier, est une préparation de texture pâteuse qui renferme certainement une proportion élevée d’oxyde de zinc et de dioxyde de titane. La mention [nano] n’apparaissant pas, on en déduit que les ingrédients utilisés sont de nature pigmentaire… On notera la présence d’un extrait de calendula utilisé pour son effet apaisant.1 Le rocou (bixa orellana seed extract), retrouvé dans la formule, est extrêmement discret au regard de la blancheur de la pâte obtenue. Ce colorant de couleur orange n’est pourtant pas venu par hasard dans cette préparation. Lorsque l’on sait qu’en médecine traditionnelle, le rocou est utilisé comme anti-inflammatoire en cas de contusion et comme cicatrisant en cas de blessures,2 on comprend mieux le mode de raisonnement du fabricant.On ne peut que répéter qu’incorporer des ingrédients naturels à cette fin dans un produit de protection solaire est toujours une très mauvaise idée.

La crème est formulée « sans conservateur ». On espère, dans ces conditions, qu’elle n’offre pas un terrain favorable au développement des micro-organismes.

En matière d’efficacité, la crème Cosmo naturel est loin d’être la pire des crèmes minérales. Avec un SPF déterminé in vitro de 33 et un Facteur de protection UVA de 13, cette crème n’est pourtant pas la crème solaire familiale rêvée. De telles valeurs nous paraissant difficiles à obtenir avec des tailles de particules micrométriques, il serait bon de creuser du côté « nanoparticulaire » !

Si ce n’est pas la pire, ce n’est certainement pas la meilleure des protections solaires… On ne recommandera donc pas ce produit solaire. D'autant qu'il y a aussi cette référence au bébé qu'il n'est pas pertinent de voir apparaître sur l'emballage d'un produit solaire...

Un grand merci à Mme Eva Paparis pour la détermination des indices publiés ici.

Bibliographie

1 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-calendula-de-hildegarde-aux-produits-cosmetiques-modernes-une-histoire-sans-souci-498/

2 Vilar Dde A, Vilar MS, de Lima e Moura TF, Raffin FN, de Oliveira MR, Franco CF, de Athayde-Filho PF, Diniz Mde F, Barbosa-Filho JM, Traditional uses, chemical constituents, and biological activities of Bixa orellana L.: a review, ScientificWorldJournal., 2014, 857292

Composition

Crème solaire très haute protection SPF 50+ UVA 20 Cosmo naturel Gravier : Dicaprylyl carbonate, zinc oxide, titanium dioxide, caprylic/capric triglyceride, calendula officinalis flower water, cetearyl alcohol, polyglyceryl -3 diisostearate, polyglyceryl-2 dipolyhydroxystearate, stearic acid, aluminium hydroxide, olea europaea (olive) fruit oil, polyhydroxystearic acid, sucrose tristearate, glycerin, triolein, glyceryl dioleate, aqua, magnesium sulfate, tocopherol, bixa orellana seed extract, helianthus annuus (sunflower) seed oil, lactic acid.

Ces sujets peuvent vous intéresser :

Retour aux regards