Nos regards
Rosacée et La Roche-Posay, séparons le bon grain de l’ivraie !

> 06 février 2018

Rosacée et La Roche-Posay, séparons le bon grain de l’ivraie ! La Roche-Posay s’intéresse également de près aux peaux dites pudiquement « à rougeurs » ou réactives, voire même « ultra-réactives ». La référence à la rosacée se fait subtilement, par le biais du nom de la gamme « Rosaliac », qui présente des analogies certaines avec le nom de la pathologie concernée.

Pour l’hygiène cutanée, on préférera l’eau thermale de la Roche-Posay qui présente la particularité d’être apaisante, à l’eau micellaire dans laquelle on retrouve un tensioactif cationique irritant (myrtrimonium bromide).

Pour le soin (Rosaliac AR intense), on valide l’excipient de la formule anti-rougeur « intense ». Cette émulsion à base de silicone renferme un actif anti-rougeur d’origine végétale. L’extrait de feuilles de Tambourissa tricophylla est présenté par la société Seppic comme « un actif pour les peaux à tendance rosasée ». Cet extrait titré en polyphénols interagit avec le processus de l’inflammation et apaise les rougeurs (https://www.seppic.com/fr/rosabora). Tambourissa tricophylla est une plante encore très peu étudiée. A l’heure actuelle, on ne trouve pas de publications la concernant. L’acétyl dipeptide-1 cétyl ester est, quant à lui, un actif apaisant dont l’effet a été démontré sur volontaires. Trente-une femmes, âgées de 19 à 65 ans, jugeant leur peau comme étant réactive, se sont prêtées à l’expérience qui consistait en l’application d’une crème à base de capsaïcine, une substance irritante, responsable du goût piquant du piment. La brûlure engendrée par cette préparation s’est vue calmée d’une part par une crème renfermant du 4-t-butylcyclohexanol (produit de la marque Eucerin), d’autre part par l’acétyl dipeptide-1 cétyl ester (produit de la marque La Roche-Posay). L’effet apaisant est, toutefois, plus marqué dans le cas de la préparation Eucerin que dans le cas de la préparation La Roche-Posay (Schoelermann AM, Jung KA, Buck B, Grönniger E, Conzelmann S., Comparison of skin calming effects of cosmetic products containing 4-t-butylcyclohexanol or acetyl dipeptide-1 cetyl ester on capsaicin-induced facial stinging in volunteers with sensitive skin, J Eur Acad Dermatol Venereol, 2016, Suppl 1:18-20).

Entre Rosaliac UV légère et Rosaliac CC crème, notre cœur ne balance pas. Comme évoqué précédemment, formuler des cosmétiques à destination des sujets atteints de rosacée est extrêmement contraignant et nécessite la prise en compte de règles de formulation très strictes (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-rosacee-un-nom-plein-de-promesses-pour-une-affection-dermatologique-bien-desagreable-488/). Absence d’agents occlusifs, absence d’agents irritants et absence d’agents allergisants sont les pré-requis indispensables à la mise au point d’une formule la plus adaptée possible. Outre le fait que nous condamnons les produits de soin et de maquillage renfermant des filtres UV, nous constatons que le choix de l’octocrylène dans de telles formules n’est pas opportun.

En cas de rosacée, on recommandera donc un nettoyage à l’eau thermale et l’application du soin Rosaliac AR intense. En revanche, en ce qui concerne hydratation et maquillage, on préférera se tourner vers d’autres gammes.

Eau micellaire ultra peaux réactives : Aqua, glycerin, PEG-7 caprylic/capric glycerides, poloxamer 124, poloxamer 184, PEG-6 caprylic/capric glycerides, polysorbate 80, disodium EDTA, BHT, myrtrimonium bromide.

Rosaliac AR intense : Aqua, glycerin, isostearyl neopentanoate, butylene glycol, pentylene glycol, polysorbate-20, tambourissa tricophylla leaf extract, glyceryl acrylate/acrylic acid copolymer, dimethicone, dimethiconol, ammonium polyacryldimethyltauramide/ammonium polyacryloyldimethyl taurate, disodium EDTA, acetyl dipeptide-1 cetyl ester.

Rosaliac UV légère (Hydratant anti-rougeurs SPF 15) : Aqua, isononyl isononanoate, glycerin, octocrylene, niacinamide, ethylhexyl salicylate, diisopropyl sebacate, dimethicone, sucrose tristearate, butylmethoxydibenzoylmethane, cyclohexasiloxane, ammonium polyacryldimethyltauramide/ammonium polyacryloyldimethyl taurate, methylsilanol/silicate crosspolymer, drometrizole trisiloxane, ascorbyl glucoside, polysorbate 61, dimethiconol, caffein, sodium citrate, sodium hydroxide, sodium stearoyl glutamate, disodium EDTA, citric acid, xanthan gum, sodium benzoate, phenoxyethanol, caprylyl glycol, CI 19140, CI 42090.

Rosaliac CC crème : Aqua, glycerin, butyrospermum parkii butter, diisopropyl sebacate, octocrylene ; C30-45 alkyl dimethicone, dimethicone, ethylhexylsalicylate, ethylhexyl methoxycinnamate, butylene glycol, sucrose tristearate, ammonium polyacryldimethyltauramide/ammonium polyacryloyldimethyl taurate, methylsilanol/silicate crosspolymer, polysorbate 61, tocopheryl acetate, sodium stearoyl glutamate, phenoxyethanol, PEG-12 dimethicone, ethylhexylglycerin, tambourissa tricophylla leaf extract, dimethiconol, xanthan gum, caprylyl glycol, parfum, disodium EDTA, CI77891, CI77492, CI77491, CI77499, mica.






Retour aux regards