Nos regards
Qu’est-ce que le Low ShamPoo d’Yves Rocher ?

> 01 décembre 2017

Qu’est-ce que le Low ShamPoo d’Yves Rocher ? Depuis quelques années, on a vu se multiplier les modes et idées saugrenues en matière cosmétique. La mode du No Poo (lavage des cheveux à l’eau claire) ne peut pas être plébiscitée par l’industrie cosmétique qui doit continuer coûte que coûte à nous vendre des shampooings pour une raison économique évidente. L’idée a donc germé dans l’esprit de certains de contourner le problème. Avant d’en arriver à « No » on peut s’arrêter à « Low ». Au lieu de condamner les shampooings en général, on va stigmatiser les tensioactifs de manière ciblée et préconiser l’emploi de produits contenant moins de tensioactifs, moins de détergents... L’idée n’est pas mauvaise en soi. Reste à voir ce que cela donne en pratique.

Nous avions ironisé cet été sur le cas des laboratoires Garnier qui commercialisent un shampooing extra-doux et un Low Shampoo, c’est-à-dire un shampooing plus doux qu’ultra-doux ! (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/quand-garnier-se-prend-a-son-propre-piege-308/)
.
Les laboratoires Garnier ne sont pas les seuls à succomber aux charmes du Low poo…

Yves Rocher nous propose donc une version de shampooing « Sans sulfate, sans silicone, sans colorant, sans paraben. »
La liste des ingrédients est courte. C’est un bon signe. Le shampooing se présente, non pas sous la forme d’une solution, comme c’est le cas bien souvent, mais comme une émulsion renfermant dans sa phase lipophile des alcools gras émollients (stearyl alcohol, cetyl alcohol, isopropyl alcohol). Tout commence donc comme si nous avions sous les yeux une crème pour les mains. Le tensioactif choisi, un ester de sucre, est un tensioactif doux. C’est parfait. Badaboum... Tout s’écroule lorsque l’on aperçoit le chlorure de behentrimonium, un tensioactif cationique conditionneur dont nous déplorons la présence dans un trop grand nombre de masques capillaires (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/du-bon-choix-d-un-masque-capillaire-334/). Tout continue de s’écrouler lorsque l’on aperçoit l’ethylhexylsalicylate, un filtre UV qu’il est logique de retrouver dans un produit de protection solaire, mais qui n’a pas sa place dans un produit lavant « tous types de cheveux ». Enfin, l’huile de soja dont le caractère oestogénique est beaucoup plus marqué que celui des parabens tant décriés vient parachever le tableau (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/ces-molecules-qui-perturbent-le-milieu-cosmetique-106/). Dommage cela commençait pourtant bien…

« Sans sulfate, sans silicone, sans colorant, sans paraben », ce shampooing n’en est pas moins avec tensioactif irritant, avec perturbateur endocrinien (huile de soja) et avec filtre UV !

Crème lavante délicate tous types de cheveux - Low ShamPoo : Aqua, stearyl alcohol, cetyl alcohol, lauryl glucoside, behentrimonium chloride, crataegus monogyna flower extract, isopropyl alcohol, glycerin, sodium benzoate, citric acid, panthenol, parfum, guar hydroxypropyltrimonium chloride, ethylhexyl salicylate, tocopherol, glycine soja oil, potassium sorbate.







Retour aux regards