Nos regards
Peut-on confier sans risque sa peau à une gamme de cosmétiques trouvés dans les chambres d’hôtel ?

> 09 novembre 2017

Peut-on confier sans risque sa peau à une gamme de cosmétiques trouvés dans les chambres d’hôtel ? Que l’on soit étourdie et que l’on ait oublié sa trousse de toilette avec ses chers produits habituels à la maison ou bien que l’on ait l’âme voyageuse au point de vouloir toujours tester de nouveaux produits, ceux qui sont mis à notre disposition dans les chambres d’hôtel sont des produits que l’on est amenée à tester. On peut se poser la question de savoir ce qu’ils valent.

C’est la question à laquelle nous allons tenter d’apporter des éléments de réponse en prenant l’exemple de la gamme Charles Aurel.

Le savon est un vrai savon (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-savon-quesaco-72/), puisqu’il s’agit ici de deux sels d’acides gras (sodium palmate et sodium palm kernelate). Il s’agit d’une base savon exclusivement végétale. La formule est très simple : un peu (vraiment peu !) de glycérine, des séquestrants (tetrasodium etidronate et tetrasodium EDTA) pour complexer les ions calcium (indispensable d’autant plus que l’eau de distribution du lieu où l’on se trouve est dure – entendez calcaire), du dioxyde de titane (pour que le savon soit bien blanc) et un parfum, sans allergènes étiquettables. Ce savon devrait rendre bien des services à qui est totalement démuni de produit d’hygiène et ne présente pas de problème de peau particulier !

Si nous avons apprécié la simplicité du savon, il n’en est pas tout à fait de même pour le shampooing proposé également pour la douche. La base lavante (comprenez la partie de la formule qui va assurer la fonction d’hygiène) est réduite à sa plus simple expression, puisqu’il s’agit d’une solution aqueuse de lauryléthersulfate de sodium. Si cette matière première est moins irritante que son homologue non éthoxylé, le laurylsulfate de sodium, il n’en reste pas moins qu’il est préférable de lui associer un tensioactif amphotère tel que la cocamidoprpyl bétaïne, par exemple et/ou un tensioactif non ionique comme le coco-glucoside. Si ces deux tensioactifs sont bien présents ici, on aurait aimé en voir davantage afin de contrebalancer le pouvoir détergent/irritant du lauryléthersulfate de sodium. Si on n’a pas la nécessité absolue de réaliser un shampooing, alors plutôt se passer de ce produit et sous la douche utiliser le savon.

Que l’on ait utilisé le savon ou finalement délibérément opté pour le shampooing Corps et Cheveux, le lait corporel est là pour nous réconforter. Sa formule est également simple en comparaison de celle de beaucoup de produits actuellement sur le marché. Simple… mais efficace au regard de l’hydratation attendue. Une substance anti-deshydratante, la paraffine liquide (encore dénommée de son nom ancien d’huile de paraffine – mais ce n’est pas une huile !), un alcool gras substitut de « l’antique » blanc de baleine, l’alcool cétostéarylique, émollient, des humectants (sorbitol – beaucoup moins conventionnel dans un produit de soin que la glycérine, - mais peu importe ! et glycol). Nous ne rencontrons pas d’ingrédient qui nous mettrait de mauvais humeur, pas d’allergène, pas d’alcool, pas de filtre UV ! Tout va bien !

Pour résumer, le maître-mot de cette (très très) courte gamme c’est SIMPLICITE et ça nous va bien !

Savon Charles Aurel : Sodium palmate, Sodium palm kernelate, Aqua, Parfum, Glycerin, Sodium chloride, Tetrasodium etidronate, Tetrasodium EDTA, Titanium dioxide, Cananga odorata flower oil. Ylang ylang : 100 ppm

Shampooing Corps & Cheveux Charles Aurel : Aqua, Sodium laureth sulfate, Sodium chloride, Coco-glucoside, Cocamidopropyl betaine, Ascorbyl palmitate, Caprylyl glycol, Decylene glycol, Glyceryl oleate, Hydrogenated palm glycerides citrate, Lecithin, Phenoxyethanol, Polyquaternium-7, Sodium benzoate, Tocopherol, Parfum, Citric acid, CI 14700 (red 4), CI 19140 (yellow 5)

Lait corporel Charles Aurel : Aqua, Paraffinum liquidum, Sorbitol, Caprylyl glycol, Carbomer, Ceteareth-25, Cetearyl alcohol, Decylene glycol, Pentasodium pentetate, Phenoxyethanol, PPG-1 trideceth-6, Sodium acrylates copolymer, Sorbitan oleate, Stearic acid, Xanthan gum, Parfum, CI 14700 (red 4), CI 19140 (yellow 5)






Retour aux regards