Nos regards
Peuchère, Le Petit Marseillais tu nous re-fends le coeur (!) et c’est pas gentil en cette période de fête !

> 28 décembre 2017

Peuchère, Le Petit Marseillais tu nous re-fends le coeur (!) et c’est pas gentil en cette période de fête ! Après avoir été déçues par le gel mousse extra-doux à la grenade de Méditerranée et par le lauryl sulfate d’ammonium de la marque Le Petit Marseillais (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-petit-marseillais-peuchere-tu-me-fends-le-coeur-331/), nous avons voulu offrir une seconde chance à cette marque avé l’assent !

Notre œil a été attiré, au rayon hygiène, par un produit douche - baume soin - nutrition intense - hydratation 24h, à base de beurre d’argan, de cire d’abeille et d’huile de pétales de roses. Son emballage rose tendre ne nous promet que de la douceur. Beurre, cire et rose, les ingrédients mis en avant nous enrobent dans un grand voile plein de délicatesse.

On connaît l’huile d’argan. On découvre ici le beurre d’argan. Il s’agit en réalité d’une huile d’argan qui a été hydrogénée (la réaction chimique d’hydrogénation consiste à saturer les doubles liaisons des acides gras présents dans l’huile traitée) ; le résultat de cette réaction est un produit de consistance semi-pâteuse très stable (c’est-à-dire qui ne s’oxyde plus).

Le baume en question est un gel dont le deuxième ingrédient est le lauryl sulfate d’ammonium, tensioactif irritant. On retrouve également du lauryl sulfate de sodium, en fin de liste.

L’huile de pétales de rose qui nous a fait rêvées à l’enfleurage, tel qu’il était réalisé par les Anciens (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/enfleurage-metaphorique-152/) nous a fait rêver seulement un instant. Nous imaginions des claies sur lesquelles on avait déposé le beurre d’argan et une pluie de pétales de rose. La réalité est moins poétique. Un extrait de roses (de quelle composition ?) est dissout dans de l’huile d’argan !

Un gel très détergent, irritant, peut difficilement nous promettre un effet « soin »...

César, dont on connaît bien le caractère, nous a confié, en lisant ce Regard : « Le Petit Marseillais, il faudrait qu’il arrête de nous escagasser avec ses rêves de douceur et ses tensioactifs irritants ! »

Douche Baume de soin huile rose Le Petit Marseillais : Aqua, ammonium lauryl sulfate, glycerin, cocamidopropylbetaine, hydroxypropyl starch phosphate, sodium chloride, rosa damascena flower extract, hydrogenated argania spinosa kernel oil, argania spinosa kernel oil, cera alba, cetyl alcohol, lauryl alcohol, caprylic/capric triglyceride, sodium lauryl sulfate, polyquaternium-7, acrylates copolymer, ammonium chloride, ammonium sulfate, stearyl alcohol, myristyl alcohol, glycol distearate, styrene/acrylates copolymer, citric acid, tocopherol, sodium benzoate, parfum, hexyl cinnamal.






Retour aux regards