Nos regards
Pas d’alcool dans les produits de protection solaire, SVP

> 19 mai 2017

Pas d’alcool dans les produits de protection solaire, SVP Le capitaine Haddock ne cesse de le répéter dans les albums de Tintin : l’alcool et l’eau ne sont pas compatibles. Il ne faut donc surtout pas mélanger ces deux liquides !

Dans le domaine cosmétique, les tintinophiles ne sont pas légion. On trouve de l’alcool partout, dans les produits hydratants (alors que l’alcool est asséchant), dans les produits nettoyants, dans les produits de rasage, dans les produits amincissants, dans les fonds de teint, dans les produits biologiques, dans les produits conventionnels. On l’utilise pour son rôle de solvant (il permet de solubiliser un grand nombre d’ingrédients), pour son rôle antiseptique (il prend la place de conservateurs qui bien qu’autorisés par la réglementation européenne font l’objet de polémiques), pour son rôle exhausteur de pénétration (quand on souhaite favoriser le passage transdermique et exercer une action en profondeur, c’est-à-dire bien au-delà de la couche épidermique comme dans le cas des amincissants).

On oublie que, quel que soit son rôle, l’alcool est cytotoxique ; il doit donc être utilisé avec modération... extrême modération même !

Le plus préoccupant est le fait de retrouver l’alcool dans les brumes anti-solaires. Ces formes cosmétiques très fluides baignent littéralement dans l’alcool. Celui-ci est en première ligne. Alors que l’on est habitué à voir l’eau figurer en première place sur la liste des ingrédients, ces brumes font émarger l’alcool au tout début, ce qui témoigne d’un pourcentage d’incorporation important.

Rappelons que l’alcool est un exhausteur de pénétration ; rappelons qu’un produit de protection solaire doit exercer une action de surface. On doit éviter au maximum de retrouver les filtres UV dans la circulation sanguine de l’utilisateur !

Rappelons qu’une brume (qui correspond pour le Larousse à « un brouillard léger ») ne laisse, sur la peau, qu’une fine, très fine, pellicule de produit ; rappelons qu’un produit de protection solaire doit être appliqué en couche épaisse, si l’on souhaite être protégé efficacement (c’est-à-dire à hauteur de l’indice indiqué sur l’emballage).

Rappelons que les produits de protection solaire constituent un moyen, parmi d’autres, d’éviter la survenue des cancers cutanés photo-induits ; rappelons que l’industrie cosmétique ne doit pas être démagogue, mais pédagogue, dans ce domaine particulier.

Rappelons enfin, que les brumes anti-solaires à base d’alcool (ou sans alcool) sont à proscrire si l’on souhaite être protégé à un très haut niveau.

Tintinophiles ou pas, délaissons ces brumes, ainsi que les produits sprayables qui ne font, sur la peau, qu’une très légère caresse !!!

Brume protectrice rafraîchissante Protect & Refresh FPS 50 Nivea : Alcohol Denat, Butane, Isobutane, Propane, C12-15 Alkyl Benzoate, Homosalate, Octocrylene, Butyl Methoxydibenzoylmethane, Ethylhexyl Salicylate, Butylene Glycol Dicaprylate/Dicaprate, Dibutyl Adipate, Glycerin, Bis-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine, Polysilicone-15, Menthol, Acrylates/Octylacrylamide Copolymer, Aqua, Linalool, Limonene, Butylphenyl Methylpropional, Benzyl Alcohol, Alpha-Isomethyl Ionone, Eugenol, Citronellol, Coumarin, Parfum

Photoderm max Brume solaire SPF 50+ : Alcohol denat, Dicaprylyl carbonate, Diethylamino hydroxybenzoyl hexyl benzoate, Homosalate, Ethyl hexyl methoxycinnamate, Cyclopentasiloxane, Ethylhexyl salicylate, Ethylhexyl triazone, Cyclohexasiloxane, Bis-ethylhexyloxyphenol methoxypenyl triazine, Aqua, Tocopheryl acetate, Parfum, BHT, Ectoin, Mannitol

Eucerin sun brume transparente toucher sec SPF 50 : Alcohol Denat, Butane, Isobutane, Propane, C12-15 Alkyl Benzoate, Homosalate, Octocrylene, Butyl Methoxydibenzoylmethane, Ethylhexyl Salicylate, Dibutyl Adipate, Glycerin, Bis-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine, Glycyrrhiza Inflata Root Extract, Tocopherol, Acrylates/Octylacrylamide Copolymer, Aqua, Benzoic Acid, Parfum, Butylene Glycol, Dicaprylate/Dicaprate

Bergasol Bronzage Passion Brume Solaire Rafraîchissante Corps SPF30 : Alcohol Denat, Diisopropyl Sebacate, Octocrylene, Homosalate, Glycerin, Ethylhexyl Salicylate, Butyl Methoxydibenzoylmethane, parfum, Bis-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine, Acrylates/Octylacrylamide Copolymer, Aqua, Potassium Caproyl Tyrosine, PEG-8, Tocopherol, Inositol, Pisum Sativum (PEA) Extract, Sodium Benzoate, Ascorbyl Palmitate, Ascorbic Acid, Citric Acid, PPG-12-Dimethicone, Linalool, Limonene, Citral.






Retour aux regards