Nos regards
Non “Merci Handy”…

> 08 août 2018

Non “Merci Handy”… Les créateurs de « Merci Handy », des cosmétiques « simples et sincères », Louis Marty et Roland Jais Nielsen, sont tous les deux issus de l’INSECC, une grande école de commerce et de management. Ceci explique cela. Enfin, vous jugerez vous-même…

S’ils n’ont pas de formation cosmétique, ils ont en revanche du talent, des idées et beaucoup d’humour… Louis Marty (27 ans) et Roland Jais-Nielsen (28 ans) sont jeunes et parlent aux jeunes !

Créée en février 2014, la start-up se porte plutôt bien, si l’on en croit les chiffres de vente. Les solutions hydro-alcooliques baptisés ici « gels mains nettoyants » se vendent comme des petits pains…

Ils se déclinent en une grande variété de couleurs et ne revendiquent ni « effet antibactérien », ni effet « antifongique », ni effet « sur les virus » comme les produits de la concurrence… (http://www.baccide.fr/la_gamme_gels.html). Ils ne peuvent pas, en effet, avoir de telles allégations étant donné leur statut de cosmétiques.

Les gels nettoyants « Merci Handy » sont des gels hydro-alcooliques parfumés qui ne doivent pas être utilisés à tort et à travers, mais doivent être réservés au cas où une désinfection des mains s’impose. Les témoignages d’infirmières et d’élèves infirmières présentés sur le site de la marque (« produit au top, étant à l'école d'infirmière nos produit sont agressif pour les mains, tant dis que celui-ci est très doux et donne une magnifique odeur sur les mains! je le prends partout avec moi désormais ;)) » (https://www.mercihandy.com/products/coco-rico) sont là pour rassurer (enfin, pas tout le monde et surtout pas les collègues qui enseignent orthographe et grammaire…). Les consommateurs en déduisent que le gel nettoyant mains est aussi efficace qu’un gel hydro-alcoolique respectant la réglementation des biocides…

Les crèmes mains sont bien ordinaires. La présence de très nombreux allergènes et d’huile de soja (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/ces-molecules-qui-perturbent-le-milieu-cosmetique-106/) ne nous incite pas du tout à les recommander.

La box « Smile détox » promet, aux adeptes du « Oil pulling », d’arborer, en 14, 28 ou 42 jours, « des dents blanches et une bouche saine » et tout ceci pour la modique somme respectivement de 19,90 euros, de 38,00 euros ou de 55,00 euros. A défaut d’avoir les dents blanches, on rit jaune. Dans de petites dosettes unitaires, est proposé un mélange d’huile de coco et de charbon. Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer la pratique du « Oil pulling » et de donner notre avis à ce sujet (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/bonne-resolution-pour-2018-le-oil-pulling-on-oublie-467/). Par ailleurs, nous sommes prudentes en ce qui concerne l’utilisation du charbon en cosmétologie (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/noir-c-est-noir-le-charbon-un-polluant-eleve-au-rang-d-actif-cosmetique-67/). Pour ces raisons, nous ne recommanderons absolument pas ce kit.

Les dentifrices (Holy Mint, Berry cool, Lico-ice) sont tous exempts de fluor. Rappelons que la peur du fluor est une ineptie (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-peur-du-fluor-une-ineptie-62/) et que les sels fluorés sont indispensables dans le cadre du maintien de la santé bucco-dentaire (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-fluor-comment-ca-marche-406/). Notons également que le dentifrice Lico-ice est exempt de licorice (nom anglais de la réglisse) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/du-coco-boer-a-la-creme-apaisante-la-reglisse-a-plus-d-un-tour-dans-son-sac-718/) !

Non vraiment, une société cosmétique ne peut pas poser ses bases sur des idées farfelues. S’il est nécessaire d’être doué en communication pour réussir dans le commerce, il est également indispensable d’avoir les notions scientifiques suffisantes pour poser un regard critique sur les formules que l’on fait faire par un façonnier… Une double compétence s’impose donc !

A la lecture des listes d’ingrédients… nous ne dirons pas « Merci Handy », mais bien plutôt « Non merci Handy » !

Gel mains nettoyant Coco Rico : Alcohol denat., Aqua, Aloe barbadensis leaf juice, Glycerin, Propylene glycol, Parfum, carbomer, Aminomethyl propanol, Lactose, Microcrystalline cellulose, Sucrose, Zea mays starch, CI 77007, Tocopheryl acetate, Hydroxypropyl methylcellulose, maltodextrin, CI 14700, CI 17200, Butylphenyl methylpropional, Cinnamyl Alcohol, Citronellol, Linalool.

Crème mains Jungle fever : Aqua (Water), Glycerin, Hydrogenated Starch Hydrolysate, Glyceryl Stearate, Dicaprylyl Ether, Cetyl Lactate, Olea Europaea (Olive) Fruit Oil, Cetearyl Alcohol, PEG-100 Stearate, Parfum (Fragrance), Phenoxyethanol, Mannitol, Ammonium Acryloyldimethyltaurate/VP Copolymer, Ethylhexylglycerin, Microcrystalline Cellulose, Tocopheryl Acetate, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Hexyl Cinnamal, CI 77289 (Chromium Hydroxide Green), Benzyl Salicylate, Limonene, Citronellol, Sodium Hydroxide, Linalool, Citric Acid, Geraniol, Hydroxycitronellal, Alpha-Isomethyl Ionone, Tocopherol, Glycine Soja (Soybean) Oil.

Smile détox 14 jours : Cocos nucifera oil, aroma, charcoal powder.

Dentifrice Holy Mint : Aqua, hydrogenated starch hydrolysate, hydrated silica, ammonium lauryl sulfate, aroma, glycerin, sodium benzoate, xanthan gum, stevia rebaudiana extract, mannitol, microcrystalline cellulose, benzoic acid, sodium hydroxide, CI 77007, citric acid.

Dentifrice Licor-ice : Aqua, hydrogenated starch hydrolysate, hydrated silica, ammonium lauryl sulfate, glycerin, aroma, sodium benzoate, xanthan gum, stevia rebaudiana extract, mannitol, microcrystalline cellulose, benzoic acid, sodium hydroxide, CI 77007, citric acid (https://www.mercihandy.com/products/licor-ice).







Retour aux regards