Nos regards
Nivea : dans sa lutte contre les odeurs corporelles, c’est plutôt médiocre !

> 26 décembre 2017

Nivea : dans sa lutte contre les odeurs corporelles, c’est plutôt médiocre ! Si sur le site de la marque Nivea à la rubrique « Déodorants : pour un corps qui reste frais », l’on trouve plus de cosmétiques anti-transpirants que de vrais déodorants, un effort visible est réalisé afin de permettre au consommateur de choisir le produit qu’il souhaite appliquer sur sa peau. (https://www.nivea.fr/shop/corps/deodorants/?gclid=EAIaIQobChMI3O_XwsuN1gIVQTobCh2IKARrEAAYASAAEgI5JvD_BwE&gclsrc=aw.ds#user=1)

Parmi 27 références (c’est beaucoup trop à notre goût), faut-il encore faire le bon choix.

Les anti-transpirants sont estampillés anti-transpirants ; les déodorants sont estampillés déodorants… Jusque-là, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes cosmétiques !

Du côté des anti-transpirants, on trouve, sans surprise, du chlorhydrate d’aluminium, un agent anti-transpirant efficace que nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer. Son mécanisme d’action repose sur un effet irritant. La notion de soin, de confort mise en avant par la marque sur ce type de produit est donc toute relative ! La présence de « cyclométhicone » dans les atomiseurs ne manque pas d’attirer notre attention. On évitera soigneusement cet ingrédient dans le cas du recours à ce type de conditionnement.

Côté déodorant, nous sommes surprises. Le nom Fresh flower nous laissait penser que le milieu végétal serait bien représenté !

Pourtant, Nivea ne nous conduit pas dans un champ de fleurs ! Nous sommes plutôt conviées à faire un tour au bord de la mer, par le biais d’ingrédients cosmétiques qui fleurent bon la marée : des sédiments marins (Maris Limus Extract) et des extraits de coquilles d’huitres (Ostrea Shell Extract). Les coquilles d’huitres sont composées majoritairement (96%) de carbonate de calcium (Shih-Ching Wu, Hsueh-Chuan Hsu, Shih-Kuang Hsu, Chien-Pei Tseng, Wen-Fu Ho, Preparation and characterization of hydroxyapatite synthesized from oyster shell powders, Advanced Powder Technology, 28, 4, 2017, 1154-1158). Elles ont été utilisées, il y a déjà bien longtemps, par les éleveurs de poules, afin de permettre d’obtenir des coquilles d’œufs de bonne qualité. Si, autrefois, on a laissé les poules picorer directement les coquilles d’huitres, on utilise désormais des poudres, obtenues par broyage des coquilles, ce qui facilite la digestion des graines, les poules n’ayant pas encore de dents ! Lorsque l’on sait que les sédiments marins et les coquilles d’huitres peuvent être contaminés par des métaux lourds, on aimerait être certain que la recherche de ces éléments est faite de manière sérieuse (Elsa Cariou, Christèle Guivel, Carole La, Laurent Lenta, Mary Elliot, Lead accumulation in oyster shells, a potential tool for environmental monitoring, Marine Pollution Bulletin, 2017). L’incorporation de poudre de coquilles d’huitres peut paraitre logique dans un dentifrice, du fait du caractère abrasif du carbonate de calcium, il est plus étonnant de retrouver cet ingrédient dans un déodorant !

Le flacon-bille contient, quant à lui, une émulsion qui renferme les éléments marins (mode d’action non connu), de la piroctone olamine (pour son effet antiseptique) et un parfum qui apporte malheureusement des allergènes. Les tensioactifs sont bien choisis.
En ce qui concerne la formule conditionnée en atomiseur, on regrettera la présence d’alcool en forte proportion. L’action déodorante repose principalement sur l’effet antiseptique de cet ingrédient et sur la présence d’un parfum qui masque les odeurs.
On en déduira que le choix de la forme galénique et du conditionnement revêt un caractère important et que les différentes formes ne sont pas interchangeables et doivent donc être observées, l’une après l’autre, à la loupe !

Ne soyons pas candides, tout n’est pas encore idyllique dans le meilleur des mondes cosmétiques ! Il reste du travail à faire…

Anti-transpirant invisible for black & white (bille) : Aqua, Aluminum Chlorohydrate, Isoceteth-20, Paraffinum Liquidum, Butylene Glycol, Glyceryl Isostearate, Laureth-7 Citrate, Palmitamidopropyltrimonium Chloride, Propylene Glycol, PEG-150 Distearate, Linalool, Limonene, Citronellol, Butylphenyl Methylpropional, Benzyl Alcohol, Alpha-Isomethyl Ionone, Parfum

Anti-transpirant Dry Comfort (bille) : Aqua, Aluminum Chlorohydrate, PPG-15 Stearyl Ether, Steareth-2, Steareth-21, Parfum, Aluminum Sesquichlorohydrate, Magnesium Aluminum Silicate, Persea Gratissima Oil, Trisodium EDTA, Limonene, Linalool, Alpha-Isomethyl Ionone, Benzyl Alcohol, Geraniol, Citronellol, Benzyl Salicylate, Hexyl Cinnamal, Butylphenyl Methylpropional, Citral, Benzyl Benzoate

Anti-transpirant Protect & Care (protection efficace et douceur d’un soin) : Aqua, Aluminum Chlorohydrate, Glycerin, Steareth-2, Steareth-21, Parfum, Panthenol, Octyldodecanol, Trisodium EDTA, Geraniol, Limonene, Citronellol, Butylphenyl Methylpropional, Alpha-Isomethyl Ionone, Linalool

Anti-transpirant sensation satinée (atomiseur) : Butane, Isobutane, Propane, Cyclomethicone, Aluminum Chlorohydrate, Isopropyl Palmitate, Kaolin, Persea Gratissima Oil, Octyldodecanol, Disteardimonium Hectorite, Dimethicone, Propylene Carbonate, Dimethiconol, Limonene, Linalool, Alpha-Isomethyl Ionone, Geraniol, Benzyl Alcohol, Coumarin, Parfum

Déodorant Fresh flower (0% aluminium ACH) (bille) : Aqua, Isoceteth-20, Paraffinum Liquidum, Butylene Glycol, Glyceryl Isostearate, Parfum, Polyquaternium-16, Maris Limus Extract, Ostrea Shell Extract, Persea Gratissima Oil, Propylene Glycol, PEG-150 Distearate, Trisodium EDTA, Piroctone Olamine, Linalool, Benzyl Alcohol, Citronellol, Limonene

Déodorant Flesh flower (0% aluminium ACH) atomiseur : Butane, Alcohol Denat, Isobutane, Propane, Parfum, Octenidine HCl, Ethylhexylglycerin, Maris Limus Extract, Ostrea Shell Extract, Persea Gratissima Oil, Octyldodecanol, Aqua, Propylene Glycol, Linalool, Benzyl Alcohol, Citronellol, Limonene






Retour aux regards