Nos regards
Les solaires Nuxe se suivent et ne se ressemblent pas !

> 04 juillet 2018

Les solaires Nuxe se suivent et ne se ressemblent pas ! C’est le spray fondant Nuxe haute protection qui a été le premier à être testé cette année. Sous le signe de Roland Garros, ce protecteur solaire nous avait paru très modeste affichant un SPF de 50, là où nous aurions bien affiché un SPF de 50+. Très bonne résistance à l’eau (merci pour la qualité de vie des habitants du monde aquatique) et très bonne résistance aux UV (merci pour la qualité de vie des étourdis qui jugent qu’une montre n’est pas nécessaire en vacances et qui oublient donc de ré-appliquer toutes les 2 heures – chrono en main – leur produit photo-protecteur) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/spray-fondant-nuxe-haute-protection-vainqueur-toutes-categories-cote-photo-stabilite-et-resistance-a-l-eau-631/).

C’est la crème soyeuse haute protection filtres 100 % minéraux que nous testons aujourd’hui. Celle-ci est destinée aux adultes et aux enfants, si l’on en croit la mention qui figure sur l’emballage. La présence d’huile de chaulmoogra est censée faciliter « le bronzage et optimiser sa tenue. » Etonnant pour un produit de protection haute, destiné aux sujets à peaux claires » durant des périodes de « fort ensoleillement. »

En étudiant la liste des ingrédients entrant dans la composition de ce produit on trouve en 2e position de l’oxyde de zinc, le filtre minéral le moins efficace. Il est suivi d’huile de tournesol qui est dénuée d’effet protecteur, puis vient le talc aux propriétés absorbantes qui convient mieux pour la formulation d’un déodorant ou d’un produit de maquillage que pour celle d’un produit solaire performant. Si le caractère nanoparticulaire de l’oxyde de zinc est précisé, celui du dioxyde de titane ne l’est pas. Dans ces conditions, on comprendra que c’est la forme pigmentaire qui est utilisée ; celle-ci n’est pas photo-protectrice ; elle exerce une action couvrante, en laissant un film blanc sur la peau. Cette matière première sera réservée à la formulation des produits destinés à la prévention de l’érythème fessier du bébé, au traitement des hémorroïdes de l’adulte ou du maquillage correcteur de la personne souffrant d’une dermatose responsable de séquelles cutanées. Différents corps gras (beurre de karité, huile de chaulmoogra, huile de coco…) confèrent à la formule un caractère émollient… la peau sera douce, mais vraisemblablement pas très protégée ! L’huile de chaulmoogra est une huile originaire de « Birmanie, d’Indochine ou des Philippines » ; elle était traditionnellement utilisée pour le traitement de la lèpre en injections hypodermiques ou en capsules orales (Dorvault F. L’Officine, 23e édition, 1995, 2089 pages).

Les tests réalisés dans notre laboratoire ne sont pas en faveur de ce produit biologique. Un SPF de 12 et un facteur de protection UVA de 6 ne permettant aucunement un affichage 50. Ce produit reste constant dans sa très grande médiocrité. Les indicateurs d’efficacité restent identiques après 2 heures d’irradiation et après deux bains successifs de 20 minutes chacun. Ce produit est donc photo-stable et résistant à l’eau… certes, mais…

Ce produit qui sent la barbapapa ou le bonbon de fête foraine risque de plaire aux enfants et aux parents au comportement régressif… Nous les mettons vivement en garde, les uns et les autres, vis-à-vis de ce produit 5 fois moins efficace que prévu à la dose de 2 mg/cm2. L’utilisateur en utilisant 2 à 4 fois moins… l’effet protecteur ne sera plus qu’anecdotique.

Attention donc à se renseigner sur le produit acheté. Un test réussi dans notre laboratoire ne constitue pas un blanc-seing pour l’ensemble d’une gamme ! Les amateurs de produits Nuxe retourneront donc bien sagement vers le spray fondant et y seront fidèles tout l’été !

Bio beauté by Nuxe crème soyeuse haute protection filtres 100% minéraux SPF 50 : caprylic/capric triglyceride, zinc oxide [nano], helianthus annuus seed oil, talc, titanium dioxide, dicaprylyl ether, cetearyl alcohol, butyrospermum parki (shea) butter, glyceryl isostearate, parfum (fragrance), polyhydroxystearic acid, taraktogenos kurzii seed oil, tocopherol, trihydroxystearin, alumina, cetearyl glucoside, stearic acid, cocos nucifera (coconut) oil, lauroyl lysine, hydrogenaded vegetable oil, oryza sativa cera/oryza sativa (rice) bran wax, mangifera indica (mango) fruit extract, benzyl alcohol.








Retour aux regards