Nos regards
Les huiles lavantes font leur festival ! (et c’est de saison !!!)

> 07 août 2017

Les huiles lavantes font leur festival !  (et c’est de saison !!!) Au fil des Regards nous avons présenté différents cas de figure rencontrés lorsque l’on s’intéresse aux produits d’hygiène qualifiés d’huiles.

On trouve, en réalité, beaucoup de solutions aqueuses épaissies à l’aide d’un gélifiant ou à l’aide de chlorure de sodium associé à un tensioactif anionique. Un colorant jaune ou plus ou moins orangé vient, parfois, apporter, au consommateur, la garantie visuelle qu’il a bien affaire à une huile (même s’il n’y en n’a pas du tout dans la préparation – coquins de formulateurs, va !!!)

On trouvera des bases dites « douces », renfermant une ou plusieurs huiles en fin de liste (voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/prodigieux-huile-de-douche-nuxe-en-fait-prodigieux-quiproquo-299/), des bases lavantes que l’on qualifiera de classique (c’est-à-dire renfermant du lauryléther sulfate de sodium) additionnées d’une ou de plusieurs huiles que l’on peut identifier à la fin de la liste des ingrédients (voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/huile-exomega-cette-huile-n-est-pas-une-huile-300/) ou bien même ne renfermant aucune huile (voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/lipikar-l-huile-lavante-toujours-sans-huile-303/)...

Sur le marché, il est également possible de se procurer des huiles dont l’ingrédient majoritaire est une huile (incroyable, mais vrai !!!). Paradoxalement, ces produits ne sont pas les plus nombreux. Il conviendra de s’assurer que l’huile choisie n’est pas l’huile de soja (http://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/ces-molecules-qui-perturbent-le-milieu-cosmetique-106/).

A partir de quelques huiles du commerce, il ne reste plus qu’à dérouler le tapis rouge et à appeler les unes après les autres ces huiles aux profils très différents.

Dans la catégorie « bases « douces » renfermant une ou plusieurs huiles en fin de liste », sont nominées l’huile de douche Atoderm Bioderma (des dérivés d’huile de palme à caractère émollients sauvent la mise, en toute fin de liste), l’huile lavante relipidante Xera Calm AD (Avène) (avec de l’huile d’onagre en fin de liste), l’huile lavante pour le corps Même (des dérivés d’huile de palme à caractère émollients sont retrouvés, comme dans le cas de la formule Bioderma, en fin de liste), l’huile lavante apaisante Sensinol Ducray (et toujours des dérivés d’huile de palme en petite quantité) et l’huile nettoyante apaisante Xémose Uriage (et son huile de chou en fin de liste). Le Gel douche huile crème Dove appartient également à cette catégorie ; il se caractérise par la présence d’huile de soja (en 5e position) et d’huile de tournesol en fin de liste. Le choix d’un recours à l’huile de soja pour justifier l’appellation « huile » et à deux conservateurs allergisants (la DMDM hydantoïne et l’iodopropynyl butylcarbamate) entraîne la chute de ce candidat qui semblait, pourtant, avoir toutes ses chances avant de s’emmêler les pieds dans le célèbre tapis rouge !

Dans la catégorie « bases classiques additionnées d’une ou de plusieurs huiles en fin de liste », sont nominées l’huile de douche relipidante haute nutrition Mixa (et son huile d’amande douce en faible proportion), l’huile de douche veloutante Rogé Cavailles (et son mélange d’huiles d’argan, de riz et d’amande douce, le tout en fin de liste), la Douche spa gel huile Vichy (et son mélange d’huile de coriandre, de macadamia, de graines de fruits de la passion, de noyaux d’abricots et de jojoba, le tout en seconde partie de la liste des ingrédients). L’huile de douche huile d’argan Monoprix semble inquiète. Elle a tout à fait raison de l’être. Dans une base lavante classique, des acides gras de coco et de l’huile d’argan sont incorporés afin de justifier l’appellation. Le choix de la méthylisothiazolinone, comme conservateur, n’est pas du meilleur goût. Il est utile de rappeler que les allergies à un produit rincé sont possibles.

Dans la catégorie « bases classiques ne renfermant aucune huile », aucun candidat n’est représenté. Et ma foi, c’est plutôt bien !

Dans la catégorie « huiles contenant majoritairement de l’huile » sont nominées l’huile de douche Nivea, fière de son huile de soja et de son huile de ricin (en 1ère et 2e position de la liste) qui semble oublier que le prix à payer à certain parfum est une liste d’allergènes assez longue et l’huile de bain Stelatopia Mustela sûre d’elle du fait du choix judicieux concernant les matières premières lipophiles (huile de tournesol et paraffine liquide, entre autres, en tête de liste) et les tensioactifs de la formule.

Comme il est de coutume, les résultats sont proclamés catégorie par catégorie.

Dans la catégorie « bases « douces » renfermant une ou plusieurs huiles en fin de liste », le jury a eu énormément de mal à distinguer un gagnant parmi les huiles nominées. Deux candidats sont, finalement, sortis du lot. Il s’agit de Xera Calm formulé à l’aide d’eau thermale d’Avène à propriétés apaisantes et de Sensinol de Ducray car le laureth-9 (retrouvé également sous le nom de polidocanol) qui se cache parmi les autres tensioactifs peut présenter un intérêt dans la prévention du prurit qui constitue une manifestation fréquente observée chez les sujets à tendance atopique (Adam Reich, Sonja Ständer, Jacek C. Szepietowski, Pruritus in the elderly, Clinics in Dermatology, 29, Issue 1, 2011, pages 15-23).

Dans la catégorie « bases classiques additionnées d’une ou de plusieurs huiles en fin de liste », la Douche spa gel huile Vichy sort gagnante de l’épreuve. Sont récompensés son honnêteté galénique (il s’agit, en effet, d’un gel renfermant des huiles) et les efforts consentis en faveur des huiles qui forment un petit cortège bien sympathique en fin de liste.

Dans la catégorie « huiles contenant majoritairement de l’huile », c’est, bien sûr, l’huile de bain Stelatopia Mustela qui a marqué le plus de points avec un jury exigeant quant au choix des huiles incorporées.

N’oubliant pas le thème de ce Festival des cosmétiques (les huiles nettoyantes), le jury a souhaité décerné une mention particulière à l’huile Stelatopia, du fait de la concordance galénique entre son nom et sa composition. Bravo à elle et longue vie !

Huile douche Nivea : Glycine Soja Oil, Ricinus Communis Seed Oil, Laureth-4, Cocamide DEA, Parfum, Citric Acid, Aqua, BHT, Propyl Gallate, Limonene, Linalool, Citronellol, Coumarin, Benzyl Alcohol, Alpha-Isomethyl Ionone, Farnesol, Geraniol

Huile de douche Atoderm Bioderma : Aqua, glycerin,PEG-7 glyceryl cocoate, sodium cocoamphoacetate, lauryl glucoside, coco-glucoside, glyceryl oleate, citric acid, PEG-90 glyceryl isostearate, fragrance, mannitol, polysorbate-20, xylitol, laureth-2, rhamnose, niacinamide, fructooligosaccharides, tocopherol, hydrogenated palm glycerides citrate, lecithin, ascorbyl palmitate.

Huile de douche relipidante haute nutrition Mixa : Aqua, glycerin, sodium laureth sulfate, PEG-200 hydrogenated glyceryl palmate, coco betaine, polysorbate-20, PEG-7 glyceryl cocoate, PPG-5 ceteth-20, PEG-60 hydrogenated castor oil, CI 14700/Red 4, CI 47005/Acide Yellow 3, cocamide MEA, ceteareth-60 myristyl glycol, parfum, sodium chloride, sodium benzoate, sodium hydroxide, prunus amygdalus dulcis oil, citric acid.

Huile de douche veloutante Rogé Cavailles : Aqua, Magnesium Laureth Sulfate, PEG-7 Glyceryl Cocoate, Hydrogenated Starch Hydrolysate, Cocamidopropyl Betaine, Decyl Glucoside, Polysorbate 20, Parfum, Argania Spinosa Kernel Oil, PEG-120 Methyl Glucose Dioleate, Oryza Sativa Bran Oil, Prunus Amygdalus Dulcis Oil, Olive Oil PEG-7 Esters, PEG-6 Caprylic/Capric Glycerides, Citric Acid, Sodium Benzoate, Disodium EDTA, CI 19140, CI 15510

Xera calm AD huile lavante relipidante : Avene thermal spring water, glycerin, PEG-7 glyceryl cocoate, disodium laureth sulfosuccinate, sodium cocoaphoacetate, PEG-25 hydrogenated castor oil, ceteareth-60 myristyl glycol, PEG-200 hydrogenated glyceryl palmate, laureth-3, coco-glucoside, aquaphilus dolomiae extract, arginine, caprylyl glycol, citric acid, evening primrose oil/palm oil aminopropanediol esters, glycine, oenothera biennis oil, sorbic acid, tocopherol.

Douche spa gel huile Vichy : Aqua, sodium laureth sulfate, PEG-60 hydrogenated castor oil, glycerin, coco-betaine, PEG-7 glyceryl cocoate, ceteareth-60 myristyl glycol, laureth-11 carboxylic acid, sodium chloride, citric acid, copper gluconate, coriandrum sativum fruit oil, isopropyl alcohol, macadamia ternifolia seed oil, magnesium aspartate, parfum, passiflora edulis seed oil, phenoxyethanol, polyquaternium-10, PPG-5-ceteth-20, prunus armeniaca kernel oil, simmondsia chinensis oil, sodium acetate, sodium benzoate, sodium hydroxide, zinc gluconate.

L’huile lavante pour le corps Même : Aqua, glycerin, lauryl glucoside, sodium cocoamphodiacetate, sodium chloride, coco-glucoside, glyceryl oleate, sodium cocoyl glutamate, sodium lauryl glucoside carboxylate, niacinamide, cucumis sativus fruit extract, royal jelly extract, citric acid, sodium cottonseedamphoacetate, caprylyl/capryl glucoside, parfum, sodium benzoate, benzyl alcohol, isopropyl alcohol, potassium sorbate, dehydroacetic acid, tocopherol, hydrogenated palm glycerides citrate, lecithin, ascorbyl palmitate.

Huile de bain Stelatopia Mustela : Helianthus annuus seed oil, ethylhexyl cocoate, paraffinum liquidum, prunus amygdalus dulcis oil, PEG-6 isostearate, helianthus annuus seed oil unsaponifiables, propylene glycol diperlagonate, lecithin, laureth-2, persea gratissima oil, anthemis nobilis flower extract, tocopherol, ethyl cyclohexyl propionate, ascorbyl palmitate, hydrogenated palm glycerides citrate.

Gel douche huile crème Dove : Aqua, Cocamidopropyl Betaine, Sodium Hydroxypropyl Starch Phosphate, Lauric Acid, Hydrogenated Soybean Oil, Sodium Lauroyl Glycinate, Sodium Lauroyl Isethionate, Glycerin, Sodium Chloride, Parfum, Helianthus Annuus Hybrid Oil, Guar Hydroxypropyltrimonium Chloride, Stearic Acid, Palmitic Acid, Sodium Isethionate, Citric Acid, Sodium Hydroxide, BHT, Tetrasodium EDTA, Butylene Glycol, DMDM Hydantoin, Sodium Benzoate, Iodopropynyl Butylcarbamate, Zinc Oxide, Alpha-Isomethyl Ionone, Benzyl Alcohol, Butylphenyl Methylpropional, Citronellol, Geraniol, Limonene, CI 17200, CI 19140

Sensinol huile lavante apaisante Ducray : Aqua, coco-glucoside, disodium cocoamphodiacetate, sodium lauroyl methyl isethionate, glycerin, zinc coceth sulfate, ceteareth-60 myristyl glycol, PEG-40 hydrogenated castor oil, glyceryl oleate, sodium chloride, laureth-9, citric acid, fragrance, hydrogenated palm glycerides citrate, lauric acid, sodium benzoate, sodium glycolate, sodium hydroxide, sodium methyl isethionate, tocopherol, trisodium ethylenediamine disuccinate.

Huile de douche huile d’argan Monoprix : Aqua, sodium laureth sulfate, glycerin, cocamidopropyl betaine, lauryl glucoside, peg-6 caprylic/capric glycerides, peg-60 almond glycerides, laureth-3, parfum, sodium chloride, glyceryl oleate, coco-glucoside, peg-120 methyl glucose dioleate, ppg-26-buteth-26, peg-40 hydrogenated castor oil, citric acid, polysorbate 20, potassium sorbate, coconut acid, argania spinosa kernel oil, propylene glycol, peg-35 castor oil, polyquaternium-7, tocopheryl acetate, benzotriazolyl dodecyl p-cresol, methylisothiazolinone, sorbitol, sodium benzoate, citrus aurantium dulcis flower extract, tocopherol, hydrogenated palm glycerides citrates cl 15510, cl16255.

Xémose huile nettoyante apaisante Uriage : Aqua (Water), Glycerin, Hydrogenated Starch Hydrolysat, Uriage Thermal Spring Water, Sodium Cocoamphoacetate, Peg-7 Glyceryl Cocoate, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Laureth Sulfate, Sodium Laureth-8 Sulfate, Ceteareth-60, Myristyl Glycol, Polysorbate 20, Coco-Glucoside, Glyceryl Oleate, Sodium Chloride, Citric Acid, Magnesium Laureth Sulfate, Sodium Oleth Sulfate, Polyquaternium-10-Magnesium Laureth-8 Sulfate, Peg-75 Shea Butter Glycerides, Magnesium Oleth Sulfate, Sodium Acetate, Brassica Campestris (Rapeseed Sterols, Raspberry Seed Oil/Palm Oil, Aminopropanediol Esters.






Retour aux regards