Nos regards
Le « yoga skin » : mais qu’est-ce donc ?

> 28 janvier 2019

Le « yoga skin » : mais qu’est-ce donc ?

Tous les médias (dits féminins !) bruissent de ce terme : Yoga skin. Nous allons essayer de comprendre, aujourd’hui, de quoi il s’agit.

Nous allons donc y aller par étapes… histoire de rester zen ! Et tout d’abord, qu’est-ce que le yoga ? Selon le Trésor de la langue française (TLFi), le yoga se définit comme un « Ensemble d'exercices corporels et respiratoires permettant d'obtenir une maîtrise progressive des différentes fonctions physiologiques ».1 Il s’agit d’une pratique spirituelle ancienne et traditionnelle venue d’Orient, incluant des postures physiques particulières (ou asana), des exercices respiratoires, de la méditation, des aspects philosophiques aussi et un style de vie. Elle est parfois, actuellement présentée comme pouvant jouer un rôle dans la promotion et la gestion de la santé. Des sondages montrent d’ailleurs que les principales motivations pour lesquelles les personnes s’orientent vers la pratique du yoga sont la gestion du stress et l’amélioration de l’humeur.2 Il n’est pas question pourtant d’une quelconque activité thérapeutique qui reste totalement à démontrer ! En Inde, il s’agit d’une « voie de libération », aspect sans équivalent dans nos sociétés. Si, grâce au yoga, l’activité psychique cesse au profit de la seule présence de l’être, il y a alors libération (kaivalya), un état dans lequel le Soi (âtman) ne connaît plus l’entrave des affects.3 Voilà qui est dit !

Passons à la deuxième étape avec « skin ». Il s’agit de la peau, cet organe qui est le plus vaste du corps humain avec près de 2 m² de surface, structuré en trois zones distinctes, que sont l’épiderme, le derme et l’hypoderme, et qui assure une fonction barrière et des rôle métaboliques.

Reste à accoler les deux et on obtient « yoga skin » ! La peau aurait-elle un karma ? Trêve de plaisanterie, il est temps d’aborder « sérieusement » la question !

Le Yoga skin est une technique de maquillage dont fait la promotion sur Instagram, Sarah Hill, une make-up artiste écossaise, à l’aide du hashtag correspondant.4,5 Le but est d’augmenter la luminosité du teint, tout en lui conférant un aspect rosé.4 Un teint de poupée, finalement, quoi… Ou comment faire (toujours et à nouveau) du neuf avec du vieux !

Sarah Hill explique, sur son compte Instagram au 42900 abonnés, qu’elle a inventé la technique du yoga skin « pour que la peau soit lumineuse, hydratée, radieuse, purifiée de l’intérieur. » Selon la maquilleuse, pour arriver à ses fins, il convient de mélanger quelques gouttes (3 ou 4) de fond de teint liquide, une goutte d’huile pour le visage et une goutte d’illuminateur de teint liquide dans le creux de sa main. Il faut alors mélanger le tout avant de procéder à l’application de la préparation ainsi obtenue sur le visage ; l’application doit être réalisée tout en effectuant de légers massages afin de « réactiver la circulation sanguine » (sic).4

Le fond de teint, nous savons toutes de quoi il s’agit… nous connaissons ce produit de maquillage couvrant, formulé avec un pourcentage plus important de pigments que la crème teintée. Nous avions déjà dit le bien que nous pensions du produit Accord parfait (L’Oréal), du fond de teint Pro Longwear (MAC) et du fond de teint liquide Stay matte but not flat (NYX).9

L’illuminateur de teint (appelé aussi enlumineur de teint) est, en revanche, un produit d’utilisation beaucoup plus récente. Beaucoup se présentent sous forme liquide, mais il existe des sticks tel que le produit Watt’s up de la marque Benefit.

Parmi les formes liquides, on peut citer les produits High Beam et Sun Beam (Benefit). On notera la présence systématique d’huile de reine des prés (Limnanthes alba). Elle se caractérise par la présence d’acides gras insaturés C20:1 (65 %) et C22:1 (20 %).8 On pourra en attendre les mêmes propriétés que celles obtenues avec les autres huiles, à savoir des propriétés émollientes. Toutefois, ne nous leurrons pas, cette présence est surtout… marketing !

L’effet cosmétique est dû à la présence de mica. Si l’on se rappelle l’origine étymologique du mot, à savoir micare qui signifie briller, scintiller, on n’aura pas de mal à comprendre l’intérêt d’une telle matière première dans ce type de produits.6 Les micas (car il convient de parler des micas et non DU mica) font partie de l’un des groupes minéraux constitués de silicate les plus courants sur terre. Il s’agit de phyllosilicates, c’est-à-dire de silicates lamellaires caractérisés par une structure comportant deux feuillets de silice tétraédrique et stabilisée par un feuillet de nature octaédrique.7 On distinguera la muscovite, silicate hydroxylé d’aluminium et de potassium (KAl2(AlSi3O10)(F,OH)2) et la phlogopite, un silicate hydroxylé d’aluminium, de potassium et de magnésium (KMg3(AlSi3O10)(F,OH)2).8 Pour un usage cosmétique, si on considère le mica comme un ingrédient nous pourrions dire quelconque, il sera annoncé dans la liste des ingrédients sous son nom INCI qui est « mica » ou bien si on le considère comme un colorant, on utilisera une manière spécifique de faire référence à cette substance et on trouvera mention de l’indication « CI 77019 ».

L’effet nacré est également lié à la présence d’oxychlorure de bismuth (BiOCl), une matière première classée parmi les colorants autorisés en Europe ; on le désigne par son numéro de Color index (CI 77163) dans la liste des ingrédients.

Sans mica et sans oxychlorure de bismuth, la lotion Aqua infini (Galenic) pourra également très bien faire le job !

Alors, si après ces conseils votre peau ne vous met toujours pas dans la position du lotus, nous n’y sommes pour rien… allez vous plaindre à Sarah Hill !

Un grand merci à Antoine et Charles-Emilion qui nous proposent un Yoga skin... de leur cru !

Bibliographie

1 http://www.atilf.fr/tlfi

2 Cramer H., Quinker D., Pilkington K., Mason H., Dobos G. Associations of yoga practice, health status, and health behavior among yoga practitioners in Germany—Results of a national cross-sectional survey. Complementary Therapies in Medicine, 42, 2019, 19-26.

3 Tardan-Masquelier Y.  La réinvention du yoga par l’Occident. S.E.R. « Études », 396, 2002, 39-50.

4 https://www.cosmopolitan.fr/le-yoga-skin-la-tendance-maquillage-du-moment,2025913.asp

5 https://www.sarahill.com/new-page-1/

6 Just Haüy R. Traité de minéralogie, vol. 3, 1806, imprimerie Delance

7 Saavedra J.H., Acuña S.M., Toledo P.G. AFM forces between mica and polystyrene surfaces in aqueous electrolyte solutions with and without gas bubbles. Journal of Colloid and Interface Science, 410, 2013, 188-194.

8 Türkmen C., Myrold D.D. Potential of meadowfoam (Limnanthesalba) seed meal as an organic source of nitrogen.Applied Soil Ecology, 125, 2018, 273-277.

9 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/ces-fonds-de-teint-qui-nous-en-font-voir-de-toutes-les-couleurs-783/

Composition

High Beam Benefit : Water (Aqua), Caprylic/capric/succinic triglyceride, Mica, Pentylene glycol, Polymethyl methacryalte, Dimethicone, Limnanthes alba (Meadowfoam) seed oil, Hydroxyethylacrylate/sodium acryloyldimethyl taurate copolymer, Dimethicone PEG-7 phosphate, Trimethylsiloxysilicate, Phenoxyethanol, Sterareth-21, Squalane, Caprylyl glycol, Steareth-2, Tocopheryl acetate, Polysorbate 60, Sodium stearoyl glutamate, Butylene glycol, Sodium hydroxide [+/- Aluminium hydroxide (CI 77002), Bismuth oxychlorure (CI 77163), Iron oxides (CI 77491, CI 77492, CI 77499), Titanium dioxide (CI 77891)]

Sun Beam Benefit : Aqua (Water), Caprylic/Capric/Succinic Triglyceride, Pentylene Glycol, Polymethyl Methacrylate, Mica, CI 77891 (Titanium Dioxide), Dimethicone, Limnanthes Alba (Meadowfoam) Seed Oil, Synthetic Fluorphlogopite, Hydroxyethyl Acrylate/Sodium Acryloyldimethyl Taurate Copolymer, Dimethicone Peg-7 Phosphate, Trimethylsiloxysilicate, Phenoxyethanol, Steareth-21, Squalane, CI 77491 (Iron Oxides), Butylene Glycol, Silica, Caprylyl Glycol, Steareth-2, Tocopheryl Acetate, Polysorbate 60, CI 77499 (Iron Oxides), Sodium Stearoyl Glutamate, Sodium Hydroxide.

Watt’s up : Hydrogenated polyisobutene, Mica, Ethylhexyl palmitate, Polyethylene, Titanium dioxide (CI 77891), Soybean glycerides, Silica, dimethicone, Trimethylsiloxysilicate, Butyrospermum parkii (shea butter) unsaponifiables, Iron oxides (CI 77492), Iron oxides (CI 77491), Iron oxides (CI 77499), Lecithin, Tocopherol, Ascorbyl palmitate, Glyceryl steartae, Glyceryl oleate, Citric acid.






Retour aux regards