Nos regards
Le citrate de zinc, un antiseptique à usage bucco-dentaire qui vaut plus que de l’or !

> 09 avril 2019

Le citrate de zinc, un antiseptique à usage bucco-dentaire qui vaut plus que de l’or !

La plaque dentaire correspond à un biofilm composé d’un grand nombre de micro-organismes, environ 10 milliards de germes par gramme.1 Le maintien d’un bon état de la cavité buccale nécessite donc la réalisation d’un « ménage » quotidien efficace. Pour se faire, différents ingrédients sont à disposition. Le triclosan, très utilisé dans les années 1980–1990,2 est désormais considéré avec méfiance et exclu de la plupart des formules cosmétiques. Les sels de chlorhexidine, en revanche, voient leur champ de compétence élargi. Retrouvés logiquement dans un certain nombre de produits à usage bucco-dentaire, ils émargent désormais aussi dans un grand nombre de cosmétiques, en remplacement de conservateurs antimicrobiens plus classiques.3,4,5,6 Le citrate de zinc, quant à lui, poursuit sa route. Introduit dans les dentifrices des années 1940, cet agent antimicrobien renforce l’action des sels fluorés, en toute innocuité.

Un effet anti-plaque, anti-tartre

Utilisé à la fin des années 1980 en association avec le triclosan (0,5 %), le citrate de zinc (0,2 %) est reconnu assez unanimement en ce qui concerne son effet dans le contrôle de la formation de la plaque dentaire. Pour de nombreux auteurs, il existe un réel avantage à se brosser les dents avec un dentifrice en contenant.7,8 Pour certains toutefois, l’association de ces deux antiseptiques n’apporte aucune valeur ajoutée.9 L’efficacité anti-plaque des sels de zinc est, malgré tout, connue depuis les années 1940. Leur action biologique est liée au phénomène de rétention qui se produit au niveau de la cavité buccale après brossage. Celui-ci sera variable selon les sels considérés. Dans le cas du citrate de zinc, le taux de rétention est de 15 %, en cas d’utilisation d’un bain de bouche en contenant 2,5 mM, de 38 % dans le cas d’une pâte dentifrice en renfermant 0,5 %. Dans le cas du phénolsulfonate de zinc à 30 mM, le taux de rétention est de 12 %.10 L’effet anti-plaque est d’autant plus important que la concentration en sels de zinc est élevée.11 Pour une dose d’emploi de 2 % (attention ceci n’est pas en accord avec la réglementation en vigueur), on note un effet probant en matière de limitation de l’attaque acide survenant après consommation de mets sucrés.12 Pour une dose de 1 %, une amélioration de la santé gingivale avec réduction des saignements est observée.13 Cet effet est susceptible de persister dans le temps du fait de la formation de réservoirs de zinc au niveau de la cavité buccale.14

Si l’on doit choisir entre l’or, l’argent et le zinc, il ne sera pas nécessaire de se ruiner. Les sels de zinc possédant un effet antimicrobien plus marqué que l’argent ou l’or, on fera des économies en matière de choix d’ingrédients actifs lorsque l’on formulera des bains de bouche et des pâtes dentifrices.15

Un effet apaisant de l’hypersensibilité dentinaire 

L’association nitrate de potassium à 5 % et citrate de zinc à 0,5 % permet de réduire le phénomène d’hypersensibilité en 15 jours pour un quart des patients traités (échantillon composé de 80 sujets souffrant d’hypersensibilité dentinaire).16

De la nécessité de parfumer le produit fini

Les sels de zinc peuvent engendrer un goût métallique en bouche et un effet astringent au niveau buccal. Le choix d’un agent parfumant à l’efficacité prolongée dans le temps est donc nécessaire si l’on ne souhaite pas décourager le consommateur !17

Un profil toxicologique sûr

En 2018, le SCCS a émis un avis en ce concerne l’innocuité des sels de zinc utilisés dans le domaine bucco-dentaire. A la dose de 1 % dans les pâtes dentifrices et de 0,1 % dans les bains de bouche, le zinc est sûr d’emploi pour les adultes et les enfants de plus de 6 ans. De la même façon, un dentifrice renfermant 1 % de zinc pour les enfants âgés de 6 mois à 5 ans est considéré comme sûr d’emploi.18

Le citrate de zinc, en pratique

Le dentifrice Signal Integral 8 actions présente une formule très courte (seulement 13 ingrédients) et une liste d’allégations marketing très longue. Lorsque l’on sait qu’un antiseptique permet du fait de son effet antibactérien (1), de lutter contre la plaque dentaire (2) qui fait le lit du tartre (3) et d’assurer une haleine fraîche (4) et des gencives renforcées (5), on comprend qu’il n’est pas nécessaire d’associer 8 actifs pour voir se réaliser les promesses figurant sur l’emballage. Associé au fluorure de sodium (sodium fluoride) à action anti-caries (6) et renforçatrice de l’émail dentaire (7) et à une silice abrasive qui nettoie les dents de manière mécanique (8), le citrate de zinc permet de garder le sourire tout au long de la journée. Fidèle à lui-même, le dentifrice se plaît à sortir du tube impeccablement coloré. La pâte blanche et bien brillante arbore fièrement une bande dorée du fait de la présence d’oxyde de fer jaune et de mica.

Le citrate de zinc, en bref

Le citrate de zinc (CAS : 546-46-3 ; EC : 208-901-2) est répertorié à l’inventaire européen comme un agent anti-plaque utilisable dans les produits d’hygiène buccodentaire. Présent à l’Annexe III (au n°24) du Règlement (CE) N°1223/2009, le citrate de zinc, comme la plupart des sels de zinc hydrosolubles, est autorisé à hauteur de 1 % exprimé en zinc dans les produits cosmétiques.19 Un petit calcul s’impose donc afin de savoir quelle dose limite de citrate de zinc peut être employée. C’est la seule difficulté rencontrée pour cet ingrédient connu et reconnu.

Composition

Dentifrice Signal Integral 8 complet (protection caries, gencives renforcées, anti-plaque, émail renforcé, action blancheur, haleine fraîche, anti-tartre, anti-bactérien) : Aqua, hydragenated starch hydrolysate, hydrated silica, PEG-32, zinc citrate, sodium lauryl sulfate, aroma, cellulose gum, sodium fluoride, sodium saccharin, mica, CI 77491, CI 77891.

Bibliographie

1 Sreenivasan PK, Furgang D, Markowitz K, McKiernan M, Tischio-Bereski D, Devizio W, Fine D, Clinical anti-microbial efficacy of a new zinc citrate dentifrice, Clin Oral Investig., 2009, 13, 2, Pages 195-202

2 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/triclosan-triclocarban-deux-antiseptiques-dans-la-tourmente-911/

3 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-chlorhexidine-laissons-la-dans-l-armoire-a-pharmacie-856/

4 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/masques-kerastase-attention-a-la-kalite-519/

5 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/au-rayon-des-produits-bebe-biolane-suivez-le-guide-502/

6 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/bebe-cadum-trois-hommes-pour-un-couffin-226/

7 Adams SE, Theobald AJ, Jones NM, Brading MG, Cox TF, Mendez A, Chesters DM, Gillam DG, Hall C, Holt J, The effect of a toothpaste containing 2% zinc citrate and 0.3% Triclosan on bacterial viability and plaque growth in vivo compared to a toothpaste containing 0.3% Triclosan and 2% copolymer, Int Dent J., 2003, 53, 6 Suppl 1, Pages 398-403

8 Wade WG, Addy M, Antibacterial activity of some triclosan-containing toothpastes and their ingredients, J Periodontol., 1992, 63, 4, Pages 280-282

9 Jenkins S, Addy M, Studies on the effect of toothpaste rinses on plaque regrowth. (II). Triclosan with and without zinc citrate formulations, Newcombe R, J Clin Periodontol., 1989, 16, 6, Pages 385-387

10 Gilbert RJ, Ingram GS, The oral disposition of zinc following the use of an anticalculus toothpaste containing 0.5% zinc citrate, J Pharm Pharmacol., 1988, 40, 6, Pages 399-402

11 Brading MG, Cromwell VJ, Jones NM, Baldeck JD, Marquis RE, Anti-microbial efficacy and mode of action studies on a new zinc/ Triclosan formulation, Int Dent J., 2003, 53, 6 Suppl 1, Pages 363-370

12 Green AK, Horay CP, Lloyd AM, Abraham PJ, Cox TF, Holt JS, Savage DJ, The effect of a 2% zinc citrate, 0.3% Triclosan dentifrice on plaque acid production following consumption of a snackfood, Int Dent J., 2003, 53, 6 Suppl 1, Pages 385-390

13 Svatun B, Saxton CA, van der Ouderaa F, Rölla G, The influence of a dentifrice containing a zinc salt and a nonionic antimicrobial agent on the maintenance of gingival health, J Clin Periodontol., 1987, 14, 8, Pages 457-461

14 Hall PJ, Green AK, Horay CP, de Brabander S, Beasley TJ, Cromwell VJ, Holt JS, Savage DJ, Int Dent J., 2003, 53, 6 Suppl 1, Pages 379-384

15 Junevičius J, Žilinskas J, Česaitis K, Česaitienė G, Gleiznys D, Maželienė Ž, Antimicrobial activity of silver and gold in toothpastes: A comparative analysis, Stomatologija., 2015, 17, 1, Pages 9-12

16 Katanec T, Majstorovic M, Negovetic Vranic D, Ivic Kardum M, Marks LA, New toothpaste to deal with dentine hypersensitivity: double-blind randomized controlled clinical trial, Int J Dent Hyg., 2018, 16, 1, Pages 78-84

17 Bankova M, Vogt R, Sun S, Saphow JW, Yeung V, Bariexca T, Semeghini V, Tipnis T, Lee C, The Science of Developing Appealing Flavors to Drive Compliance, J Clin Dent., 2018, 29, Spec No A, Pages A20-24

18 Scientific Committee of Consumer Safety - SCCS. Electronic address: SANTE-C2-SCCS@ec.europa.eu, Granum B, Opinion of the Scientific Committee on Consumer safety (SCCS) - Final opinion on water-soluble zinc salts used in oral hygiene products, Regul Toxicol Pharmacol. 2018 Nov;99:249-250. doi: 10.1016/j.yrtph.2018.09.007. Epub 2018 Sep 26

19 http://ec.europa.eu/growth/tools-databases/cosing/index.cfm?fuseaction=search.details_v2&id=80748

 






Retour aux regards