Nos regards
Lait solaire Labête, c’est ainsi que nous rebaptiserons le produit solaire du jour !

> 05 juillet 2018

Lait solaire Labête, c’est ainsi que nous rebaptiserons le produit solaire du jour ! Le 12 avril dernier, nous avions passé la matinée en compagnie des Mousquetaires. Les produits Labell avaient été scrutés à la loupe et nous avaient laissé un sentiment mitigé (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/une-matinee-chez-les-mousquetaires-ou-29-produits-labell-passes-au-crible-a-notre-crible-579/).

C’est le jour de la seconde chance pour ce produit de marque distributeur. Afin de se procurer un produit solaire Labell à Nantes, fin juin, il faut une volonté de fer. Le premier magasin fait la part belle aux produits de la concurrence ; le second a placé ses références au ras du sol. La référence SPF 50 n’existe plus… Renseignement pris au rayon légumes (les autres rayons sont déserts) tout est en rayon ! Tant pis, on prendra le produit d’indice 30. Le flacon orange est sympathique ; son côté Casimirus ne manquera pas de séduire tous ceux qui ont passé les soirées de leur enfance devant ce monstre gentil !

L’émulsion renferme différents filtres (ethylhexyl methoxycinnamate, octocrylenebutyl methoxydibenzoylmethane, diethyl hexyl butamido triazone), de l’alcool (en 9e position), de l’huile de soja que nous n’apprécions pas plus que cela étant donné qu’elle mérite bien le nom de « perturbateur endocrinien » et 3 allergènes.

Le SPF déterminé par nos soins est de 36, le facteur de protection UVA de 14, ce qui autorise tout à fait un affichage « 30 ». Au bout de 2 heures en simulateur solaire, le SPF a chuté d’une vingtaine d’unités, ce qui est considérable. Même constat après deux bains successifs de 20 minutes chacun, le SPF n’est plus que de 9 !

Ce produit solaire de marque Labell illustre merveilleusement le fait que la simple mention SPF 30 (ou 50, ou 50+…) ne suffit pas. Il faut, en plus, que le produit soit stable dans le temps (à quoi peut bien servir un produit qui se décompose à vitesse grand V ?) et qu’il soit résistant à l’eau (dans le cas où des baignades sont prévues).

Ce produit qui s’est déguisé en monstre gentil est en réalité un monstre « tout court » ! Pour que La bête se transforme en prince charmant des efforts de formulation seront nécessaires. Les services R&D disposent d’une année pour optimiser cette formule !

Lait solaire hydratant Labell Haute protection FPS 30 : Aqua (water), ethylhexyl methoxycinnamate, C12-15 alkyl benzoate, octocrylene, cetearethh-20, polyglyceryl-6 stearate, butyl methoxydibenzoylmethane, triacontanyl PVP, alcohol, cetearyl alcohol, glyceryl stearate, diethyl hexyl butamido triazone, glycerin, glycine soja oil, helianthus annuus (sunflower) seed oil, tocopherol, gardenia tahitensis flower extract, phenoxyethanol, cyclopentasiloxane, sorbitan caprylate, ceteareth-12, dimethicone, parfum (fragrance), cocos nucifera (coconut oil), cyclohexasiloxane, chlorphenesin, polyglyceryl-6 behenate, carbomer, triethanolamine, BHT, benzyl salicylate, limonene, linalool.






Retour aux regards