Nos regards
La peau, le détecteur de mensonge qui ne trompe pas !

> 11 mars 2019

La peau, le détecteur de mensonge qui ne trompe pas !

Mangez-vous 5 fruits et légumes par jour ? Inutile de mentir, les chercheurs ont le moyen de vérifier si vous dites la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. La couleur de la peau du sujet caucasien est capable de trahir son propriétaire et de le faire condamner à la soupe de légumes, à la compote de fruits, aux gratins de courgettes, aux feuilletés d’épinards… pour le restant de ses jours.

Hommes et femmes ont ainsi été soumis à la question afin de connaître le contenu de leur bol alimentaire, puis placés sous un colorimètre afin de déterminer les coordonnées chromatiques de leur peau.

Sachant que les caroténoïdes (alpha-carotène, bêta-carotène, bêta-cryptoxanthine, lycopène, lutéine et zéaxanthine) sont des pigments liposolubles, principalement présents dans les fruits et les légumes, capables de s’accumuler dans la peau (leur demi-vie au niveau cutané est estimée en moyenne à 8 semaines) et de contribuer à la coloration de celle-ci en une belle teinte orangée, il peut être intéressant d’établir une relation entre la consommation de fruits et de légumes et l’apparence, afin de motiver les réfractaires à ce type de régime.

Cent dix-huit femmes âgées de 18 à 40 ans ont ainsi été recrutées dans la région de Hunter, en Australie. Les apports en fruits et en légumes ont été évalués à l'aide du questionnaire de fréquence alimentaire 2010 de l'Australian Eating Survey et la couleur de leur peau a été déterminée par spectroscopie de réflectance. Plus l’on consomme de fruits et de légumes, plus l’impact sur la peau est notable. Les fruits secs, les pommes, les poires et, dans une moindre mesure, les mangues et les papayes sont les fruits de prédilection pour les adeptes du teint « carotte ». Haricots, lentilles, épinards, brocolis et, dans une bien moindre mesure, les carottes (c’est le comble !) sont les légumes incontournables pour les adeptes de la bonne mine. Sachant que seulement 6,4 % des jeunes Australiennes consomment suffisamment de fruits et de légumes, il peut être intéressant de leur montrer le bénéfice esthétique obtenu en cas de changement de régime.1

Chez l’homme, même constat, l’attrait pour les fruits et légumes est extrêmement modéré. Il convient donc d’agiter une carotte sous le nez des réfractaires, afin de les encourager à en consommer. Si la coloration de la peau apparaît liée au régime alimentaire, on note toutefois un problème d’homogénéité. Les zones les plus colorées sont le front, la paume des mains, la plante des pieds et les biceps. Difficile de présenter cet aspect zébré comme un avantage !2

Cet intérêt esthétique étant démontré, reste à se mettre en quatre pour rendre les fruits et les légumes savoureux. Des cours de cuisine s’imposent ; une présentation habile des végétaux dans des assiettes de la bonne teinte et une ambiance colorée optimale feront passer la pilule avec succès.3

Pour une teinte bébé en bonne santé parfaitement homogène, reste également la solution cosmétique. Poudre teintée, BB crème et fond de teint feront merveille. Et pour cela, pas besoin de nous agiter sous le nez une botte de carottes !

L'auto-dérision ne s'apprend jamais trop tôt... Merci à Antoine pour s'y être prêté de si bonne grâce !

Bibliographie

1 Daisy H Coyle, Kristine Pezdirc, Melinda J Hutchesson, Clare E Collins, Intake of specific types of fruit and vegetables is associated with higher levels of skin yellowness in young women: A cross-sectional study, Nutrition Research, 56, 2018, Pages 23-31

2 Georgia S. Bixley, Karin M. Clark, Anthony P. James, Skin colour predicts fruit and vegetable intake in young Caucasian men: A cross-sectional study, Journal of Nutrition & Intermediary Metabolism, 12, 2018, Pages 20-27

3 Charles Spence, Background colour & its impact on food perception & behaviour, Food Quality and Preference, 68, 2018, Pages 156-166






Retour aux regards