Nos regards
La malédiction des masques capillaires

> 01 mars 2018

La malédiction des masques capillaires Lorsque l’on se penche sur la composition des produits destinés à revivifier les chevelures les plus atones, on se rend compte qu’un certain nombre d’erreurs sont trop souvent commises. C’est à croire que quelque sorcière malveillante, peu soucieuse de son capillaire, s’est penchée au-dessus des béchers des laboratoires R&D et au-dessus des cuves de production pour y lâcher, malencontreusement, un ou deux (selon le cas) conditionneur(s) à caractère irritant.

Il existe véritablement une malédiction concernant les masques capillaires.

Prenez le cas de l’Elixir Ultime Kérastase de formule (presque) irréprochable (le parfum apporte en effet quelques allergènes… passons), transformez-le en masque… les méchants démons se mettent alors de la partie et un tensioactif cationique irritant (behentrimonium chloride) vient danser la sarabande. Ce masque est formulé à l’aide d’une silicone volatile (cyclopentasiloxane) et de diverses huiles végétales plus ou moins originales (huile de germes de blé, huile d’argan, huile de graines de thé, huile de graine de pracaxi). Qui dit parfum, dit bien souvent allergènes… L’effet gainant des dérivés siliconés et des corps gras végétaux permet de traiter la sécheresse de la fibre capillaire. Tout va très bien ! L’Elixir est une solution huileuse que l’on place au creux de la main et que l’on applique sur la chevelure au moment souhaité (avant le shampooing, avant ou après le brushing).

Pour les adeptes des textures plus crémeuses, plus épaisses, pour les adeptes des masques, Kérastase a voulu transformer l’élixir en préparation pâteuse. Et c’est là que tout se gâte. Quel n’est pas notre étonnement de voir les huiles rejetées en fin de formule après le phénoxyéthanol, un conservateur antimicrobien limité à 1% dans les produits cosmétiques. L’effet gainant est assuré ici majoritairement par deux tensioactifs cationiques (quaternium-87 et behentrimonium chloride) l’un ne présentant aucun souci, l’autre étant irritant.

Décidément, les lecteurs assidus de nos Regards quotidiens l’auront compris, il existe réellement une malédiction concernant les masques capillaires. Utilisons le balai de la sorcière responsable de cet envoûtement pour chasser les ingrédients indésirables !

Elixir ultime Kérastase : Cyclopentasiloxane, dimethiconol, corn germ oil, argania spinosa oil, camellia kissi seed oil, pentaclethra macroloba oil, linalool, alpha-isomethyl ionone, limonene, coumarin, benzyl alcohol, parfum.

Masque Elixir ultime : Aqua, cetearyl alcohol, glycerin, quaternium-87, hydrogenated polyisobutene, behentrimonium chloride, cetyl esters, propylene glycol, phenoxyethanol, hydroxyethylcellulose, mica, isopropyl alcohol, caprylyl glycol, corn germ oil, atgania spinosa kernel oil, camellia oleifera seedv oil, pentaclethra macroloba oil, CI 77891, linalool, alpha-isomethyl ionone, limonene, citric acid, caramel, CI 19140, CI 17200, parfum.






Retour aux regards