Nos regards
La goyave au secours des peaux réactives

> 27 décembre 2017

La goyave au secours des peaux réactives La goyave est un fruit tropical que l’on trouve de plus en plus souvent sur nos tables. Elle apparaît également dans un certain nombre de produits cosmétiques, à l’heure où la présence d’aliments au sein des formules cosmétiques constitue un atout pour le consommateur. Celui-ci se dit que ce qui est bon pour la santé en tant qu’aliment est forcément bon pour la santé en tant qu’ingrédient cosmétique. Si cela est souvent vrai, cela n’est pas systématique. On se souvient, en effet, du masque « caustique » à la cannelle préconisée, en toute innocence, par une blogueuse bien connue.

La goyave a été choisie par le système U pour orner l’emballage de son lait surgras pour peaux réactives ce n’est pas un hasard ! On sait, en effet, que les goyaves à chairs rouges, riches en lycopène, possèdent une activité anti-inflammatoire (chut, ce terme est réservé au domaine médical) démontrée chez la souris. On peut donc espérer, en toute logique, observer un effet adoucissant (ce terme est utilisé en cosmétologie pour remplacer le terme anti-inflammatoire que l’on n’a pas le droit de prononcer) si on incorpore un extrait titré en lycopène (Vasconcelos AG, Amorim ADGN, Dos Santos RC, Souza JMT, de Souza LKM, Araújo TSL, Nicolau LAD, de Lima Carvalho L, de Aquino PEA, da Silva Martins C, Ropke CD, Soares PMG, Kuckelhaus SAS, Medeiros JR, Leite JRSA, Lycopene rich extract from red guava (Psidium guajava L.) displays anti-inflammatory and antioxidant profile by reducing suggestive hallmarks of acute inflammatory response in mice, Food Res Int, 2017, 2, 1999, 959-968).

Mais qu’est-ce que la peau réactive ? S’il n’existe pas de définition précise à l’heure actuelle, on connaît parfaitement les caractéristiques de « cette peau » intolérante qui apprécie fort peu de choses et même certains cosmétiques que l’on place à son contact. Cette peau est une peau qui rougit « d’un rien », une peau irritée à tout bout de champ ; on pourrait presque dire une peau « irritable », dans la mesure où cette peau possède une susceptibilité hors norme.

Lorsque l’on formule un produit cosmétique à l’intention de ce type de peau, il est de bon ton de choisir des ingrédients qui ne posent pas de problème du point de vue de leur innocuité.

Le Système U a presque (à un allergène près) réussit le pari avec un lait hydratant qui frôle le sans faute. Ce lait est une émulsion riche en huile d’amande douce et en huile de pépins de raisin. La glycérine, un humectant/hydratant joue ici parfaitement son rôle de molécule hygroscopique qui retient l’eau au niveau cutané (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-glycerine-un-ingredient-qui-a-plusieurs-cordes-a-son-arc-166/). Les tensioactifs (sorbitan stearate, potassium cetyl phosphate) sont biens choisis. Les conservateurs aussi...

Un seul bémol, que viennent faire le limonène et l'alcool benzylique (deux ingrédients connus pour leur pouvoir sensibilisant) dans un produit pour peaux réactives ? On aurait préféré un parfum sans allergène du tout.

Ne soyons pas Chafouin et admirons le beau sourire arboré par le chat d’Alice au Pays des Merveilles.

Saluons ce produit hydratant qui conviendra à une grande majorité des consommateurs !

Lait corps surgras peaux réactives à sécheresse sévère à l’extrait de goyave U : Aqua, prunus amygdalus dulcis oil, glycerin, vitis vinifera seed oil, isopropyl myristate, stearyl alcohol, cetyl alcohol, sorbitan stearate, cera alba, caprylic/capric triglyceride, potassium cetyl phosphate, ethylhexyl stearate, stearyl ethylhexanoate, carbomer, sodium benzoate, parfum, potassium sorbate, lactic acid, psidium guajava fruit extract, benzyl alcohol, benzyl benzoate, limonene.

Merci à Antoine pour le sourire du Chafouin !






Retour aux regards