Nos regards
La douceur vue par Le Petit Olivier

> 31 août 2017

La douceur vue par Le Petit Olivier Après nous être moqué gentiment des laboratoires Garnier et de leur extra-douceur (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/quand-garnier-se-prend-a-son-propre-piege-308/), c’est au tour du Petit Olivier de passer sur le grill.

En ce qui concerne les crèmes douches, Le Petit Olivier communique sur différents points qui ne manqueront pas de faire sourire. Ces crèmes sont « sans savon », « sans paraben », « sans colorant ». On peut s’étonner de voir mis sur le même plan le savon, les parabens et les colorants. Etant donné que Le Petit Olivier commercialise des savons présentés comme extra-doux on ne voit pas bien comment on peut formuler un produit plus doux qu’extra-doux. Parmi les engagements annoncés, on note que « Le Petit Olivier s'est toujours opposé aux tests sur animaux ». Cette formulation nous change de la sempiternelle formule « non testé sur animaux ». Puisque plus un seul cosmétique présent sur le marché n’est testé sur l’animal, il faut un peu d’ingéniosité linguistique pour sortir du lot. C’est le cas ici.

Côté ingrédients, on notera que la crème douche à l’extrait naturel de rose est un produit d’hygiène tout à fait classique. On aurait envie de dire que cette formule est « cosmétiquement correcte » par analogie avec l’expression utilisée en politique. Elle entre, en effet, parfaitement dans le moule. Elle ressemble à s’y méprendre à la grande majorité des produits pour la douche présents sur le marché. Le terme extra-doux est de trop ! Les allergènes aussi !

Le savon surgras est effectivement un savon (http://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-savon-quesaco-72/). Celui-ci est obtenu par réaction de la soude avec l’huile de palme (sodium palmate) et l’huile de palmiste (sodium palm kernelate). Des agents surgraissants (butyrospermum parkii butter, olea europea fruit oil, palm acid, palm kernel acid,) sont ajoutés pour pallier à l’effet délipidant du savon. La glycérine retient l’eau dans la formule. L’EDTA protège la peau et les canalisations du calcaire. Les allergènes sont apportés par le parfum. Ce savon, tout surgras qu’il est, ne convient donc pas à tout le monde. Le mélange des genres nous surprend toujours. Les savons ont, bien sûr, toute leur légitimité dans le secteur cosmétique. Toutefois, des argumentaires nuisent à leur crédibilité !

Le Pur savon liquide de Marseille est, quant à lui, un savon obtenu par action de la potasse sur l’huile de coco (potassium cocoate). La présence de decyl glucoside, un tensioactif non ionique doux surprend. Comprenons-nous bien, pas en tant que tel car nous l’apprécions particulièrement, mais parce que l’on nous annonce un « pur » savon de Marseille ; l’authenticité n’est donc pas au rendez-vous ! Depuis quand incorpore-t-on des tensioactifs de synthèse dans le savon de Marseille ? Par ailleurs, les agents surgraissants sont incorporés à dose homéopathique. Les huiles de coco et d’olive émargent après le parfum. On note la présence d’allergènes.

Le Petit Olivier, des produits d’hygiène très classiques qui utilisent les termes « douceur » et « pureté » d’une manière (un peu) excessive !

Crème douche extra-douce à l’extrait naturel de rose : Aqua, sodium laureth sulfate, glycerin, disodium laureth sulfosuccinate, cocamidopropyl betaine, laureth-2, parfum, rosa centifolia flower extract, polyquaterminum-7, sodium chloride, styrene acrylates copolymer, sodium benzoate, citric acid, sodium hydroxide, hexyl cinnamal, linalool, citronellol, alpha-isomethyl ionone.

Savon extra-doux surgras beurre de karité : Sodium palmate, sodium palm kernelate, aqua, butyrospermum parkii butter, parfum, olea europea fruit oil, palm acid, palm kernel acid, glycerin, sodium chloride, tetrasodium EDTA, limonene, alpha-isomethyl ionone, coumarin, linalool, benzyl salicylate, citronellol.

Pur savon liquide de Marseille : Aqua, potassium cocoate, glycerin, decyl glucoside, parfum, potassium olivate, cocos nucifera oil, olea europeae fruit oil, hydroxyethylcellulose, tetrasodium glutamate diacetate, tocopherol, CI 19141, CI 61570, citral, limonene, geraniol, citronellol, linalool.






Retour aux regards