Nos regards
Karité Nutri rituel nutrition Furterer, une formule qui devrait être améliorée

> 17 janvier 2019

Karité Nutri rituel nutrition Furterer, une formule qui devrait être améliorée

Trouver le masque idéal pour cheveux secs s’avère plus compliqué qu’il n’y paraît, la grande majorité des masques capillaires renfermant un agent conditionneur à caractère irritant.1

Chez René Furterer, l’accent est mis sur les corps gras végétaux : huile et beurre de karité, huile de ricin (attention au piège « castor oil » ne désigne pas l’huile de castor mais l’huile de ricin).2 De l’huile de soja est également présente… On évitera d’utiliser cet ingrédient au caractère oestrogénique3 un peu trop prononcé à notre goût ! Hydrolysat de protéines de blé et allergènes à déclaration obligatoire complètent le tableau. Gare aux sujets à terrain atopique.

Les pépins de coing (pyrus cydonia seed) sont connus depuis longtemps des coiffeurs qui utilisent le gel réalisé en mélangeant le mucilage qui en est extrait avec de l’eau. Les semences de psyllium et les carraghénanes,4 des gélifiants extraits des algues, sont incorporés conjointement. Ce gel, qui permet de fixer la coiffure, porte le nom de bandoline. Marcel Proust regarde cette bandoline avec circonspection et considère qu’elle est l’apanage de l’homme riche (d’une manière péjorative, il qualifie ce dernier de « gommeux »).5 Dans le cas présent, le masque nutritif n’est pas destiné à rester sur la tête, mais bien plutôt à être rincé. C’est sans doute l’huile contenue dans les pépins qui est intéressante ici. Celle-ci présente des propriétés émollientes comme ses consœurs. Notons que l’huile de coing sert d'« apprêt en chapellerie ».4 De cette manière, le coton huilé résistera mieux aux intempéries ! Franchement, avec toutes ces informations, il paraît incontournable de faire confiance au coing en matière de domestication des cheveux.

Que penser de ce masque ? qu’il est sur la bonne voie. Encore un effort et ce masque sera vraiment parfait.

Karité Nutri rituel nutrition Furterer : water (aqua), disopropyl adipate, glycol palmitate, behenylalcohol, behenamidopropyl dimethylamine, butyrospermum parkii (shea) butter, butyrospermum parkii oil, ricinus communis (castor) seed oil, glycerin, benzyl salicylate, cetearyl alcohol, cetearyl glucoside, citric acid, fragrance (parfum), glycine soja oil, glycine soja sterols, glycolipids, guar hydroxypropyltrimonium chloride, hexyl cinnamal, hydrolyzed wheat protein, hydroxycitronellal, lactic acid, limonene, linalool, phospholipids, pyrus cydonia seed, salicylic acid, sodium benzoate, sorbic acid, tocopheryl acetate, yellow 5 (CI 19140), yellow 6 (CI 15985).

Bibliographie

1 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/du-bon-choix-d-un-masque-capillaire-334/

2 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/castor-oil-et-ricinus-communis-oil-bonnet-blanc-et-blanc-bonnet-65/

3 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/ces-molecules-qui-perturbent-le-milieu-cosmetique-106/

4 Dorvault F., L'Officine, 23e édition, Vigot, Paris, 1995, 2089 pages.

5 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/du-cote-de-guermantes-un-samedi-a-la-campagne-144/

 






Retour aux regards