Nos regards
Jowaé vient d’Asie, mais pratique la douche écossaise !

> 14 mai 2018

Jowaé vient d’Asie, mais pratique la douche écossaise ! Le layering est une technique venue d’Asie qui consiste à empiler les strates de cosmétiques sur la peau, en multipliant les gestes d’hygiène, de soin... (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/le-layering-ou-la-technique-du-millefeuille-103/). Cette technique du millefeuille ne nous séduit nullement.

Le groupe Alès vient de mettre sur le marché une gamme de cosmétiques, résultats d’un mariage mixte, Japon, France. Les lumiphénols (un nom d’opérette bien sympathique inventé par la marque) de joubarbe sont au cœur des formules et ont été brevetés.

En médecine traditionnelle, la joubarbe est utilisée pour apaiser les douleurs et en particulier celles liées aux pathologies ORL. En Serbie, on réalise des compresses imbibées du jus des feuilles et on les applique au niveau de la zone atteinte, le plus souvent l’oreille… En Italie, on écrase les feuilles fraiches sur la peau qui a été victime de piqûres d’insectes, afin de l’apaiser. Des effets anti-nociceptif (effet qui diminue la sensibilité à la douleur) et anti-inflammatoire ont été démontrés tant in vitro, qu’in vivo. Ces propriétés sont mises en lien avec les molécules phénoliques contenues dans ce végétal (Ágnes Alberti, Szabolcs Béni, Erzsébet Lackó, Pál Riba, Ágnes Kéry, Characterization of phenolic compounds and antinociceptive activity of Sempervivum tectorum L. leaf juice, Journal of Pharmaceutical and Biomedical Analysis, 70, 2012, 143-150). L’extrait de joubarbe semble donc indiqué en cas de peau réactive… Oui, encore faut-il que l’ensemble de la gamme soit aux petits soins avec la peau et ne renferme aucun ingrédient susceptible d’agresser celle-ci !

Alès nous propose un rituel simplifié comportant 4 gestes successifs afin de nettoyer, préparer, activer et, enfin, corriger.

Pour nettoyer (éliminer les impuretés de la peau), on aura le choix entre une eau micellaire qui contient du bromure de cétrimonium comme beaucoup de ses homologues (et c’est dommage !) mais aussi de l’alcool (c’est doublement dommage), un gel nettoyant purifiant dont la base lavante peut être qualifiée de douce et un lait démaquillant composé de tensioactifs doux. Le choix sera donc vite fait : ce sera gel ou lait...

Pour préparer, on pulvérisera, sur la peau, une eau de soin hydratante. Si le gaz pulseur, l’azote, est bien choisi, on retrouve dans la formule les mêmes erreurs que celles dénoncées dans le cas de l’eau micellaire. On aimerait éviter le chlorure de cétrimonium et l’alcool.

Pour activer, on ne sait pas trop vers quel produit se tourner.

Pour corriger, en revanche le message est très clair. Une peau qui manque d’eau sera ravie de faire connaissance avec le baume hydratant protecteur visage. Cette formule hydratante (elle est riche en corps gras) et apaisante (l’allantoïne et la joubarbe assurent cette fonction) répond à une problématique bien précise, celle de la peau irritée.

Afin de pouvoir nous plaire, les cosmétiques Jowaé devront faire un effort et mettre toutes les chances de leur côté pour parler en douceur à une peau qui n’aime pas être bousculée !

Stop à la douche écossaise : Je lave et j’irrite, j’hydrate et j’apaise !

Un grand merci à Antoine, artiste en herbe, pour son « asiaticossais » !

Eau micellaire : Aqua/water/eau, poloxamer 184, propanediol, glycerin, pentylene glycol, polysorbate-20, sodium PCA, parfum/fragrance, cetrimonium bromide, sucrose laurate, sempervivum tectorum extract, alcohol, citric acid, paeonia officinalis flower extract.

Gel nettoyant purifiant : Aqua/water/eau, sodium cocoamphoacetate, glycerin, PEG-120 methyl glucose dioleate, citric acid, disodium cocoyl glutamate, parfum/fragrance, coco-glucoside, glyceryl oleate, capryloyl glycine, sodium chloride, hydroxyacetophenone, chlorphenesin, sodium cocoyl glutamate, sodium citrate, sempervivum tectorum extract, nelumbo nucifera flower extract, tocopherol, hydrogenated palm glycerides citrate.

Lait démaquillant apaisant : Aqua/water/eau, caprylic/capric triglyceride, polyglyceryl-6 distearate, poloxamer 184, propanediol, cetearyl alcohol, glycerin, ethylhexyl stearate, isostearyl isostearate, jojoba esters, chlorphenesin, parfum/fragrance, sodium benzoate, ethylhexylglycerin, xanthan gum, cetyl alcohol, polyglyceryl-3 beeswax, tocopherol, helianthus annuus (sunflower) seed oil, citric acid, sempervivum tectorum extract, paeonia officinalis flower extract, sodium hydroxide.

Eau de soin hydratante : Aqua/water/eau, propanediol, pentylene glycol, polysorbate-20, nitrogen, glycerin, parfum/fragrance, cetrimonium bromide, sucrose laurate, sempervivum tectorum extract, citric acid, alcohol, sodium benzoate, prunus serrulata flower extract, sodium hydroxide.

Baume hydratant protecteur visage : Aqua/water/eau, caprylic/capric triglyceride, isopropyl palmitate, hydrogenated coconut oil, cetyl palmitate, butyrospermum parkii (shea) nut extract, glycerin, glyceryl stearate, glyceryl stearate citrate, C10-18 triglycerides, dimethicone, behenyl alcohol, butylene glycol, talc, bambusa vulgaris water, cetearyl alcohol, parfum/fragrance, sodium benzoate, chlorphenesin, methyl methacrylate crosspolymer, dimethicone crosspolymer, allantoin, cetearyl glucoside, sodium citrate, xanthan gum, orbignya oleifera seed oil, O-cymen-5-ol, citric acid, sodium hydroxide, tocopherol, helianthus annuus (sunflower) seed oil, sempervivum tectorum extract.






Retour aux regards