Nos regards
Homéosoin, avec modération !

> 12 mars 2018

Homéosoin, avec modération ! « Les cosmétiques Homéosoin appliquent, pour la première fois, les principes de l’homéopathie à un soin de peau grâce à une eau active, l’Eau Dynamisée, essence même de la gamme, qui démultiplie l’action des actifs cosmétologiques au cœur de l’épiderme. » peut-on lire sur le site d’une marque, pour le moins… originale ! (https://www.homeosoin.fr/homeosoin.html)

« Comme en homéopathie, nous utilisons l’eau et la dynamisation des actifs (entre 1CH et 4CH) comme amplificateur biologique de nos composants pour une action démultipliée au cœur de l’épiderme. Les principes de similitude et d’auto stimulation permettent d’améliorer l’assimilation cutanée et d’apaiser la réactivité des peaux les plus sensibles. » apprend-on également…

« Une formulation Safe : Homéosoin s’inscrit dans la mouvance de « l’inoffensif-actif » en proposant une gamme de cosmétiques naturels, bio et technologiques. Labélisées Cosmébio et Qualité France, Avec 99% d’ingrédients d’origine naturelle, Garantes d’une Haute Tolérance Cutanée, Sans parfum ni colorant de synthèse, sans paraben, sans emulsifiant ni tensioactif. » Tout est dit…

Rappelons ici quelques fondamentaux de l’homéopathie ! Tout d’abord, il convient de se souvenir que c’est à Samuel Friedrich Hahnemann (Meissen, 1755 – Paris, 1843) que l’on attribue la paternité de cette méthode pour le moins controversée. Deux principes la régissent : le principe de similitude et le principe d’infinitésimalité. En ce qui concerne le principe de similitude, laissons parler Hahnemann lui-même : « Les semblables sont guéris par les semblables ». En vertu de quoi, le café devient un somnifère et l’ipéca un anti-nauséeux… Bonne idée, se dit Basile, si on connaît ce qui déshydrate, ce qui ride… on pourra formuler LE cosmétique du XXIe siècle !!! Le deuxième principe hahnemannien nous indique que les substances actives choisies (appelez-les des souches) doivent être diluées et dynamisées. La dynamisation consiste à agiter énergiquement la dilution préparée ; on parle aussi de succussion… bon, enfin, tout ça c’est secouer ! Selon Hahnemann, plus on dilue et plus on secoue, plus on augmente le pouvoir thérapeutique de la souche… à 30CH on n’est pas loin de la bombe atomique (ah si Einstein avait lu Hahnemann…) ! Avec les produits Homéosoin, on reste plus modeste (on demeure dans une fourchette basse : 1 à 4 CH – comprenez Centésimale Hahnemannienne) ; on est plutôt dans une force de frappe encore réduite et destinée à traiter des problèmes locaux !

Il y a tout de même un mais et même pas mal de mais !!!

Premier constat : ces produits se prennent pour des médicaments, ou plutôt sont de facto des médicaments, puisque toute préparation renfermant ce type de dilution est un médicament. De fait, on ne sait pas du tout ce qui est dilué et dynamisé dans ces formules.

Deuxième constat : les formules sont, en réalité, bien banales : de l’aloès, des huiles (palmier du désert, tournesol…), du beurre de karité, des extraits végétaux (raisinier dont les feuilles sont parfois données comme fourrage à des chèvres… nous ne savons ce qu’en aurait conclu Hahnemann !!!)…

Troisième constat : pour cause de fatigue, peut-être, la fin des formules a oublié la nomenclature INCI...

Bien banales et pourtant on trouve aussi du sel marin (Maris sal) plutôt malvenu dans un produit de soin, de même que l’alcool (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/l-alcool-un-ingredient-a-rechercher-afin-d-eviter-les-cosmetiques-qui-en-contiennent-47/) qui est un ingrédient desséchant et qui est un exhausteur de pénétration. Que viennent également faire l’or, le cuivre et l’argent dans ces cosmétiques, si ce n’est rappeler le « fameux » Oligosol des laboratoires Labcatal… encore un médicament, décidemment ! Rappelons à ce propos que l’oligothérapie est une « branche » de l’homéopathie…

On s’interrogera aussi sur la présence dans les formules de bentonite, associée, dans la crème, à de la montmorillonite. Nous avons déjà eu l’occasion de signaler à plusieurs reprises que les argiles exigeaient des contrôles analytiques et microbiologiques très rigoureux, sous peine de se retrouver avec des éléments indésirables dans le produit fini (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/l-argile-avec-moderation-55/). En la matière, métaux lourds, dilués et dynamisés… ou pas, nous on n’en veut pas dans les cosmétiques !

Nous nous posons aussi la question de savoir ce qu’est la vitamine E mélangée (tocopherol mixed ?) Si elle est diluée et dynamisée et que l’on applique le premier principe hahnemannien, on va se retrouver avec plein de méchants radicaux libres dans la préparation et sur la peau (l’effet revitalisant n’est pas assuré !) Cela va sentir le rance…

Enfin, il y a les allergènes : 6 dans 3 des 4 produits présentés ! Alors, ça fait quoi sur la peau un mélange d’allergènes dilués et dynamisés ? (Rires des auteurs) En fait, cela fait un produit sensibilisant comme tous les autres produits Bio qui lui ressemblent comme deux gouttes d’eau (qui a une mémoire, selon Benveniste !!!) et donc qu’il nous est impossible de recommander.

En matière de synthèse, nous ne pouvons pas ne pas évoquer les mises en garde des autorités de santé françaises ou étrangères (Ansm, FDA…) concernant l’homéopathie et les risques que fait courir aux patients son utilisation à la place du vaccin antigrippal, par exemple (http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/2497769757cd705932b7af05cff9bfb7.pdf) ou de traitements validés, en l’absence totale de preuve de son efficacité (http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/10/homeopathie-efficace-etude-australienne-aucune-preuve-fiable-prouver_n_5123649.html).

Donc résumons-nous ! Il s’agit ici de cosmétiques qui font comme si (donc qui sont) des médicaments homéopathiques, médicaments qui, en fait, n’en sont pas car ils n’ont pas prouvé scientifiquement leur efficacité ! Alors là, nous arrêtons ; le mal de tête est trop fort et il va falloir avoir recours à Actea racemosa 30 CH, 3 granules tous les ¼ heure… Oh !!!

Crème revitalisante visage Homeosoin : Aqua, Aloe barbadensis leaf juice, Balanites roxburghii seed oil, Helianthus annuus seed oil, Bentonite, Butyrospermum parkii butter, Parfum, Borojoa patinoi pulp extract, Gluconolactone, Sodium benzoate, Acacia senegal gum, Alcohol, Lannea microcarpa fruit extract, Sodium stearoyl glutamate, Algin, Maris sal, Xanthan gum, Benzyl alcohol, Tocopherol mixed, Montmorillonite, Ulva lactuca extract, Citric acid, Calcium gluconate, Cinnamal, Citral, Citronellol, Eugenol, Limonene, Linalool, Or, Cuivre, Argent

Sérum homéosoin : Aqua, Aloe barbadensis leaf juice, Balanites roxburghii seed oil, Bentonite, Lannea microcarpa fruit extract, parfum, Gluconolactone, Sodium benzoate, Acacia senegal gum, Xanthan gum, Benzyl alcohol, Maris sal, Citric acid, Calcium gluconate, Cinnamal, Citral, Citronellol, Eugenol, Limonene, Linalool, Or, Cuivre, Argent

Le fluide contour des yeux : Aqua, Aloe barbadensis leaf juice, Balanites roxburghii seed oil, Bentonite, Lannea microcarpa fruit extract, parfum, Gluconolactone, Sodium benzoate, Acacia senegal gum, Xanthan gum, Benzyl alcohol, Maris sal, Citric acid, Calcium gluconate, Cinnamal, Citral, Citronellol, Eugenol, Limonene, Linalool, Or, Cuivre, Argent

L’eau de soin : Aqua, Aloe barbadensis leaf juice, Glycerin, Mannitol, Gluconolactone, Sodium benzoate, Maris sal, Parfum, Alcohol, Lannea microcarpa fruit extract, Citric acid, Calcium gluconate, Limonene, Linalool, Or, Cuivre, Argent






Retour aux regards