Nos regards
Gels lavants Le chat, version « pêche » et « romarin » : le filtre de trop !

> 26 juillet 2018

Gels lavants Le chat, version « pêche » et « romarin » : le filtre de trop ! A la question « Que vous inspire Le chat ? », les fans de dessins animés répondront Félix le chat, un personnage né en 1919, les admirateurs du dessinateur Philippe Geluck répondront Le Chat, un félidé fichtrement humain, les collectionneurs de calendriers des postes penseront immédiatement aux petits minous qui leur souhaitent une bonne année tous les ans, les amateurs de terrines haut de gamme pour animaux de compagnie associeront Le chat à la marque Félix, les cinéphiles se souviendront du duo magistral Signoret-Gabin dans le film Le Chat, ce film merveilleux que Pierre Granier-Deferre a tourné en 1971, d'après un roman de Georges Simenon...

Lorsque l’on travaille dans le domaine cosmétique, Le Chat rappelle les temps héroïques où lessive et hygiène du corps et des mains s’effectuaient à l’aide d’un pain de savon. Au XIXe siècle, le savon est roi et les savonneries sont très nombreuses. En 1853, « C. Ferrier Cie La Grande Savonnerie » s’inscrit dans cette tradition et met sur le marché le « célèbre pain Le Chat de 500 g, utilisé pour le linge comme pour la maison ». Par la suite, le savon de 500 g suivra un régime amaigrissant... La savonnette de 100 g naît avec le XXe siècle ; son format est tout de même plus pratique pour qui veut la poser sur un rebord de baignoire (http://www.lechat-savons.fr/notre-histoire.html).

Après le savon (entité chimique obtenue par réaction d’une base forte sur un corps gras), viendront les syndets...

Ce sont précisément ces syndets qui nous intéressent aujourd’hui.

Le gel lavant douceur pur possède une formule bien classique. Plus doux que le savon, mais moins doux qu’un syndet formulé à base d’ester de sucre, ce gel lavant ne contient pas d’allergènes à déclaration obligatoire (liste des 26 allergènes).

Le gel lavant à la pêche ressemble beaucoup à la version « Douceur Pur » en ce qui concerne la base lavante. On y retrouve des allergènes... de l’EDTA (c’est une bonne chose lorsque l’on souhaite complexer le calcium de l’eau calcaire et éviter son dépôt sur la peau ou les canalisations) et malheureusement aussi de la benzophénone-4 (un filtre à spectre large qui est utilisé ici pour préserver la couleur rose de la formule). On se passerait bien de ce dernier ingrédient !

Même chose pour le gel antibactérien au romarin...

S’il est bien de penser à l’environnement en utilisant comme conditionnements primaires des flacons-pompes en plastique recyclable, il est également important de ne pas disséminer dans la nature des ingrédients dont la présence n’est pas obligatoire. Conservons les filtres pour la protection solaire, un point c’est tout !

Gel lavant Douceur Pur à l’hamamélis - hypoallergénique : Aqua, sodium laureth sulfate, disodium cocoamphoacetate, sodium chloride, hamamelis virginiana water, glycerin, parfum, laureth-2, propylene glycol, PEG-7 glyceryl cocoate, PEG-55 propylene glycol oleate, citric acid, sodium benzoate.

Gel lavant douceur fruitée à la pêche : Aqua, sodium laureth sulfate, sodium chloride, disodium cocoamphoacetate, prunus persica fruit extract, glycerin, parfum, propylene glycol, laureth-2, PEG-7 glyceryl cocoate, PEG-40 hydrogenated castor oil, PEG-55 propylene glycol oleate, benzophenone-4, tetrasodium EDTA, citric acid, linalool, amyl cinnamal, hexyl cinnamal, benzyl alcohol, citronellol, sodium benzoate, CI 16035.

Gel lavant action antibactérienne au romarin : Aqua, sodium laureth sulfate, disodium cocoamphoacetate, sodium chloride, PEG-7 glyceryl cocoate, glycerin, rosmarinus officinalis leaf extract, parfum, PEG-55 propylene glycol oleate, laureth-2, propylene glycol, disodium EDTA, benzophenone-4, eucalyptol, limonene, linalool, citric acid, sodium benzoate, sodium salicylate, CI 42053, CI 47005.






Retour aux regards