Nos regards
Emulsions inverses

> 17 juillet 2014

Emulsions inverses

Définitions

On entend de plus en plus souvent évoquer cette notion d'émulsion inverse. Certains désignent les émulsions E/H comme étant des émulsions inverses.

Rectificatif : il convient de bien faire la différence entre type émulsion et procédé d'obtention. Il existe 2 types d'émulsions simples : les émulsions H/E (Huile dans Eau) ou H/L (Hydrophile/Lipophile) ou W/O (Water/Oil) dans lesquelles des gouttelettes d'huile sont dispersées dans de l'eau et les émulsions E/H (Eau dans Huile) ou L/H (Lipophile/Hydrophile) ou O/W (Oil/Water) dans lesquelles des gouttelettes d'eau sont dispersées dans de l'huile. La phase qui se présente sous forme de goutelettes est appelée phase dispersée et l'autre phase, phase dispersante. On peut aussi parler de phase discontinue (= phase dispersée) et de phase continue (phase dispersante). Le vocabulaire dans le domaine est précis et riche. Il s'agit de le respecter.

Des ingrédients indispensables, les tensioactifs

Ce qui conditionne le type d'émulsion, ce sont des molécules bien particulières, les tensioactifs. Ceux-ci sont des molécules amphiphiles ou bipolaires possédant une affinité à la fois pour chacune des 2 phases. Selon l'affinité prépondérante pour l'une ou l'autre des phases, on obtiendra l'un ou l'autre type d'émulsion.

Un mode d'obtention variable

En ce qui concerne le mode d'obtention de ces émulsions, il en existe 2. On peut travailler en mode direct (on verse la phase dispersée dans la phase dispersante), ou en mode inverse (on verse la phase dispersante dans la phase dispersée). Il est donc possible de réaliser une émulsion H/E en mode direct (on verse l'huile dans l'eau) ou en mode inverse (on verse alors l'eau dans l'huile). De même, on réalisera une émulsion E/H en mode direct ou en mode inverse.






Retour aux regards