Nos regards
Dormez sur vos deux oreilles, on vous conseille une crème de nuit à prix abordable !

> 18 mars 2018

Dormez sur vos deux oreilles, on vous conseille une crème de nuit à prix abordable ! En réponse à la demande d’une de nos lectrices, nous nous proposons, aujourd’hui, de comparer trois crèmes de nuit anti-âge ; les produits Lancôme (environ 180 euros pour 100 mL), Avène (environ 93 euros pour 100 mL) et Nivea (environ 13 euros pour 100 mL) sont sur la sellette.

Il est bien connu que le rythme circadien influence notre organisme ; toute rupture de ce rythme (cette rupture peut être liée à différents évènements d’ordre professionnel, émotionnel ou bien liée au mécanisme de vieillissement qui se traduit par une altération de notre horloge biologique qui s’affole et ne donne plus une heure précise !) sera préjudiciable. Les mutations qui surviennent au niveau de certains gènes constituent des grains de sable qui viennent bloquer les rouages de cette fameuse horloge. Modification du cycle pilaire (entraînant une chute de cheveux), troubles de la pigmentation, troubles de la cicatrisation expliquant la survenue de plaies chroniques chez certaines personnes âgées, diminution de l’effet barrière de la peau... Tout ceci est à mettre au compte d’une rupture du rythme circadien (Mary S. Matsui, Edward Pelle, Kelly Dong, Nadine Pernodet, Biological Rhythms in the Skin, Int J Mol Sci, 2016 17, 6, 801). Une hormone, la mélatonine, qui joue le rôle d’antioxydant, est particulièrement concernée par tous ces phénomènes. On peut donc (en partie) réparer la nuit les dégâts occasionnés le jour. Il est donc important de respecter un mode de vie sain avec une période de récupération suffisamment longue. Pénélope, en travaillant la nuit à son métier à tisser, devait ignorer cela... et si elle put ainsi échapper à ses nombreux soupirants, c’est certainement avec un visage bien vieilli qu’elle accueillit un Ulysse de retour au pays.

La morale de l’histoire est claire : pour conserver une belle peau, il faut se reposer la nuit et l’emploi de crèmes de nuit appliquées lorsque l’organisme assure les réparations nécessaires est une bonne idée.
Une crème de nuit sera-t-elle plus efficace si son coût est élevé ? Nous allons répondre à cette question d’une manière très concrète.

La crème Lancôme mise sur l’hydratation avec une phase lipophile riche en corps gras. Un extrait de petit houx (Ruscus aculeatus root extract) est censé améliorer la microcirculation. Il faut y croire ! Un dérivé de silicium organique traditionnellement utilisé dans le domaine anti-âge (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-prele-une-sorte-de-dinosaure-preconise-pour-traiter-les-signes-du-vieillissement-447/) est incorporé. Pourquoi pas ? On s’étonnera de trouver dans cette formule le Lyral (hydroxyisohexyl-3 cyclohexene carboxaldehyde), un allergène tout récemment interdit, un filtre UVB (ethylhexyl methoxycinnamate) qui n’a pas lieu d’être dans une formule que l’on va appliquer… pour la nuit, un conservateur antimicrobien (chlorhexidine digluconate) allergisant et de nombreux allergènes issus du parfum.

La crème Avène à base de rétinal s’adresse aux peaux qui n’ont pas la caractéristique d’être sensible. De l’eau thermale d’Avène apaisante, des corps gras émollients... et du rétinal, un brin irritant. Mieux vaut trouver, toutefois, ce dérivé de vitamine A dans un produit - nuit que dans un produit - jour (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/vitamine-a-et-produits-de-protection-solaire-270/; https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-derives-de-vitamine-a-ce-n-est-pas-forcement-une-bonne-idee-59/). L’extrait d’algue brune (Ascophyllum nodosum extract) du fait de sa composition en polyphénols à propriétés anti-radicalaires (Muhammad Rizwan Tabassum, Ao Xia, Jerry D. Murphy, Seasonal variation of chemical composition and biomethane production from the brown seaweedAscophyllum nodosum, Bioresource Technology, 216, 2016, Pages 219-226) se justifie dans un crème de nuit réparatrice. De la même façon, l’hespéridine méthyl chalcone et son effet anti-radicalaire et inhibiteur de l’inflammation produite sous l’action des UVB (Renata M. Martinez, Felipe A. Pinho-Ribeiro, Vinicius S. Steffen, Carla V. Caviglione, Rubia Casagrande, Hesperidin methyl chalcone inhibits oxidative stress and inflammation in a mouse model of ultraviolet B irradiation-induced skin damage, Journal of Photochemistry and Photobiology B: Biology, 148, 2015, Pages 145-153) est tout à fait indiquée. Le hyaluronate de sodium énoncé en fin de liste (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/avec-l-acide-hyaluronique-bonne-annee-du-coq-73/) exercera ici un rôle hydratant ou plutôt anti-déshydratant du fait de son incapacité à traverser une peau saine.

Enfin, la crème Nivea peaux sensibles mise sur le beurre de karité pour un effet hydratant, sur le panthénol pour un effet hydratant et cicatrisant (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/bayer-versus-la-roche-posay-le-combat-pour-la-cicatrisation-a-nouveau-un-seul-gagnant-510/) et sur l’extrait de réglisse (Glycyrrhiza Inflata Root Extract) pour un effet apaisant.

Le verdict est sans appel : Lancôme restera dans les rayons, Avène et Nivea conviendront parfaitement, quant à eux, aux femmes respectivement à peaux robustes ou sensibles !

En conclusion, l’avare de Molière peut se rassurer et faire tinter ses jolies pièces à son oreille, il n’est pas besoin de vider sa précieuse cassette pour contrer les effets du temps !

Lancôme Renergie Soin double performance anti-rides - fermeté visage et cou : Aqua/water, hydrogenated polyisobutene, dimethicone, cetyl alcohol, glycerin, glyceryl stearate SE, paraffinum liquidum/mineral oil, PEG-40 stearate, myristyl myristate, hydroxyproline, CI 19140, CI 14700, CI 42090, zea mays extract/corn kernel extract, tocopheryl acetate, sodium hydroxide, hydroxyisohexyl-3 cyclohexene carboxaldehyde, stearic acid, stearyl alcohol, adenosine, phenoxyethanol, caffeine, ethylhexyl methoxycinnamate, ethyl paraben, palmitic acid, chlorhexidine digluconate, limonene, linalool, benzyl alcohol, benzyl benzoate, alpha-isomethyl ionone, sorbitan tristearate, cera microcristallina, paraffin, sorbitol, myristyl alcohol, geraniol, disodium EDTA, ruscus aculeatus root extract, methylparaben, methylsilanol mannuronate, butylphenyl methylpropional, citronellol, coumarin, hexyl cinnamal, glycine soja protein, parfum.

Eau thermale Avène Physiolift nuit régénérant : Avene thermal spring water, isohexadecane, dimethicone, caprylic/capric triglyceride, cetyl alcohol, glycerin, cetearyl alcohol, pentylene glycol, glyceryl stearate, PEG-100 stearate, 1,2 hexanediol, tocopheryl acetate, ascophyllum nodosum extract, BHT, ceteareth-33, dimethicone crosspolymer, disodium EDTA, fragrance, hesperidin methyl chalcone, methylhydrojasmonate, PVP, CI 17200, retinal, sodium hyaluronate, water, xanthan gum.

Soin de nuit sensitive Nivea (peaux sensibles) : Aqua, Glycerin, Cetearyl Alcohol, Methylpropanediol, Butyrospermum Parkii Butter, Ethylhexyl Stearate, Dicaprylyl Ether, Glyceryl Stearate Citrate, Hydrogenated Coco-Glycerides, Cocoglycerides, Panthenol, Glycyrrhiza Inflata Root Extract, Vitis Vinifera Seed Oil, Glyceryl Glucoside, Caprylic/Capric Triglyceride, Ethylhexylglycerin, Trisodium EDTA, Sodium Carbomer, Phenoxyethanol.






Retour aux regards