Nos regards
Des députés qui ne doivent pas être constipés pour une loi qui sera vite enterrée !

> 18 décembre 2017

Des députés qui ne doivent pas être constipés pour une loi qui sera vite enterrée ! Madame et Messieurs les députés Sophie AUCONIE, Guy BRICOUT, Claude GOASGUEN, Jean-Christophe LAGARDE, Vincent LEDOUX Pierre MOREL-À-L’HUISSIER et Napole POLUTÉLÉ ont déposé le 6 décembre dernier une proposition de loi visant à réglementer la composition des baumes à lèvres (http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/propositions/pion0470/(index)/depots).

Sont pointés du doigt les huiles minérales considérées comme cancérigènes... les ingrédients présumés perturbateurs endocriniens...

Madame et Messieurs les députés ne sont vraisemblablement pas sujets à la constipation. En effet, ils ignorent que les dérivés de la chimie des pétroles sont utilisés avec succès en gastroentérologie pour prévenir et traiter la constipation. Ces substances inertes sont administrées par voie orale, en particulier dans le cadre d’une reprise de transit en phase post-opératoire ; elles ne sont pas absorbées par le tractus digestif ; elles jouent un rôle de lubrifiant et permettent l’évacuation des selles !

Pour exemple, la paraffine liquide est l’ingrédient de base (le principe actif dans ce cas) de spécialités telles que Lansoyl gel (https://www.vidal.fr/Medicament/lansoyl-9887.htm), Restrical solution buvable (https://www.vidal.fr/Medicament/restrical-14330.htm)... Elle est associée à la vaseline dans la pâte Melaxib (https://www.vidal.fr/Medicament/melaxib-183458.htm), Transulose (https://www.vidal.fr/Medicament/transulose-120140.htm), à de la cire microcristalline dans la gelée Lubentyl (https://www.vidal.fr/Medicament/lubentyl-10332.htm)...

Rappelons que les dérivés de la chimie des pétroles de bonne qualité (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-derives-du-petrole-des-ingredients-surs-ou-dangereux-pour-la-sante-413/) sont des ingrédients inertes, non rancescibles et occlusifs (c’est-à-dire ne pénétrant pas dans la peau).

Le BHT est, quant à lui, un additif alimentaire (E321).

Si l’on s’attaque à ces ingrédients utilisés dans le domaine cosmétique, il paraît logique de faire de même dans les domaines pharmaceutiques et alimentaires...

Rappelons-nous au passage de la proposition de loi concernant les parabens... des conservateurs sûrs et efficaces qui sont, malheureusement et du fait d’une polémique aberrante, remplacés trop souvent par des conservateurs réellement préoccupants.

Pour notre part, ces dérivés, à la cuillère ou dans un verre ou bien encore dans un baume labial, c’est une véritable panacée... rien ne pourra leur résister !






Retour aux regards