Nos regards
Dermaswing, produit recommandé par la N°1 de golf… et par nous aussi !

> 25 juin 2018

Dermaswing, produit recommandé par la N°1 de golf… et par nous aussi ! Les fidèles de notre blog savent très bien, maintenant, que le terme N°1 mérite examen… Les N°1 mondiaux ont tendance à ne pas être à notre goût (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/deodorant-rexona-n-1-dans-le-monde-sans-doute-mais-pas-pour-nous-356/) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/shampooings-head-shoulders-n-1-dans-le-monde-sans-doute-mais-pas-pour-nous-409/) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/bi-oil-n-1-dans-le-monde-sans-doute-mais-pas-pour-nous-551/). Qu’en sera-t-il aujourd’hui, de ce produit de protection solaire dont l’ambassadrice est la golfeuse Karine Icher, la N°1 française de golf !

Dermaswing est un produit de protection solaire spécialement conçu pour les golfeurs, quel que soit leur niveau ! Ce sont des « médecins et des pharmaciens passionnés de golf » qui ont mis au point ce produit dont la particularité réside dans un pinceau applicateur, un pinceau qui ressemble à s’y méprendre au pinceau utilisé par l’artiste peintre.

L’image du pharmacien-golfeur dans ces conditions n’est pas prête de s’éteindre. On connaissait Philippe, le pharmacien de Scènes de ménages, joueur de golf, amateur de belles voitures, épicurien, gagnant très largement sa vie et aimant à le faire remarquer… On découvre, aujourd’hui, des pharmaciens-golfeurs-galénistes qui mettent au point un produit solaire permettant de ne pas se salir les mains. Afin de préserver la propreté du grip (partie du club où le joueur pose la main) et du gant, il n’y a plus besoin de verser le produit au creux de la main. Visage, bras, jambes… devront être peints à l’aide du pinceau. Gare à ne pas laisser de zones non traitées.

Au laboratoire de pharmacie industrielle et de cosmétologie de Nantes, loin des terrains de golf, nous avons expérimenté ce produit. Les tests réalisés in vitro prouvent que le mélange filtrant choisi permet effectivement d’atteindre le niveau de protection affiché, à savoir 50+. Un SPF de 64 et un FP-UVA de 28 ont été obtenus. Le produit est présenté comme « résistant à la sueur », ce qui est vrai. Ce produit est extrêmement résistant à l’eau, puisque, suite à 2 bains successifs de 20 minutes chacun, il n’a perdu aucune unité SPF. En revanche, il est peu photo-stable, comme en témoigne le test réalisé avec un simulateur solaire. La perte de SPF après deux heures d’irradiation est de 52%, ce qui est considérable.

Notons qu’à chaque coup de pinceau sur une longueur de 5 cm est déposé sur la peau 10 mg de produit. La quantité de produit de protection solaire déposée par unité de surface est d’environ 2,6 mg/cm2. Cette quantité est bien supérieure à ce qui est obtenue en cas d’application manuelle.

Du point de vue de la composition, une grande sobriété. Pas d’alcool, pas d’allergènes, pas d’extraits végétaux… c’est parfait !

Pour garder les mains propres, en n’oubliant pas d’en ré-appliquer toutes les 2 heures, en étant consciencieux lors de la séance de peinture corporelle et en n’oubliant pas une seule zone de peau, nous recommandons ce produit solaire qui ne manque pas de swing !

Dermaswing : Aqua, octocrylene, ethylhexyl methoxycinnamate, zinc oxide, caprylic/capric triglyceride, polyglyceryl-6 stearate, butyl methoxydbenzoylmethane, hydrogenated polyisobutene, glycerin, trimethoxybenzylidene pentanedione, VP/eicosene copolymer, cetearyl alcohol, glyceryl stearate, phenoxyethanol, parfum, polyhydroxystearic acid, xanthan gum, polyglyceryl-6 behenate, tocopheryl acetate, triethoxycaprylylsilane, cyclopentasiloxane, chlorphenesin, disodium EDTA, BHT, tocopherol.

Un grand merci à Mme Eva Paparis pour la réalisation des mesures d’efficacité anti-solaire.






Retour aux regards