Nos regards
Crème compensatrice de qui de quoi ?

> 28 septembre 2017

Crème compensatrice de qui de quoi ? L’expression « De qui, de quoi, des haricots un jour de paye ? » a bercé notre enfance. A chaque fois qu’un fait étonnant survenait, on pouvait être sûres d’entendre résonner la formule de circonstance !

En trouvant ce terme de crème compensatrice, cette expression populaire qui n’a plus cours du tout nous revient à l’esprit spontanément. C’est, en effet, à une indemnité que le terme compensatrice s’applique le mieux. « Le salarié qui n'exécute pas son préavis a droit au bénéfice d'une indemnité compensatrice, sauf dans certains cas. Le montant de l'indemnité compensatrice est calculé en tenant compte de la durée du préavis non effectuée. », nous dit la loi (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F24660).

Avant de quitter une entreprise, le salarié est en droit d’obtenir des indemnités compensatrices dans certaines conditions. S’il n’a pas pris tous ses congés payés, on lui attribue une somme qui équivaut à ceux-ci.

Paye, compensation, congés payés, préavis...haricots... nous sommes bien loin du domaine cosmétique. Les laboratoires Pierre Fabre nous y ramènent illico.

Le végétal d’un côté représenté par l’avoine (avena sativa leaf/stem extract), une eau thermale de l’autre, voilà les stars de ces crèmes compensatrices. La société Pierre Fabre possède un vocabulaire riche et n’hésite pas à étoffer le dictionnaire de mots-maison. On connaissait les dermo-cosmétiques (Voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-dermocosmetiques-1-2-certains-sont-tres-bien-108), on découvre les crèmes compensatrices ! Le terme dermocosmétique a tellement plu, qu’il est repris, actuellement, par un grand nombre de marques. Le terme « compensatrice » en revanche est encore peu connu.

Nous avons eu l’occasion de nous moquer gentiment de ces cosmétiques extra-doux, ultra-doux qui sont moins irritants que leurs concurrents (en théorie) et plus doux que doux.

Nous découvrons aujourd’hui des produits plus hydratants que les autres produits hydratants concurrents (en théorie). On aurait pu les baptiser extra-hydratant, ultra-hydratant, méga-hydratant... On a trouvé mieux. Le principe de la compensation est une belle trouvaille. Votre peau est sèche (mal hydratée) ; on lui apporte de l’eau... et on empêche celle-ci de fuir vers l’extérieur. C’est tout simplement le principe de l’hydratation, telle qu’elle est pratiquée dans le domaine cosmétique depuis bien longtemps.

Sur le site de la marque A-Derma, le pharmacien confie : "Je conseille Phys-AC Hydra systématiquement pour apaiser, hydrater et compenser les effets des traitements irritants et desséchants. Riche en actifs hydratants compensateurs, elle limite la desquamation excessive et les sensations de tiraillements." Les initiales AC font une allusion très claire à l’acné dont les modes de traitement sont effectivement asséchants.

Sur le site Avène, la crème nutritive compensatrice « nourrit et apaise votre peau sensible sèche et dévitalisée au quotidien. »

Côté composition, la crème A-Derma nous convient mieux que la crème Avène. Il convient de se souvenir que l’extrait de réglisse, du fait de son pouvoir cortisone-mimétique, ne doit pas être appliquée en continu sur la peau (Voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/pre-rasage-after-shave-pour-qui-pourquoi-164). Il sera bon d’alterner les références. La crème A-Derma Rheacalm n’est pas présentée comme compensatrice, pour autant elle compense très bien ! (Voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-produits-hydratants-au-secours-de-la-peau-de-l-insuffisant-renal-102/)

Pour notre part, l’extrait de soja nous fera éviter la crème compensatrice Avène. Nous préférons de loin la crème hydratante Pediatril, qui ne doit pas être réservée exclusivement aux bébés (Voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/quand-c-est-vraiment-bien-pour-bebe-c-est-aussi-le-cas-pour-les-adultes-c-est-comme-ca-chez-avene-178/).

Les crèmes barrière (Voir https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-cremes-barriere-des-produits-fort-utiles-85/), les cold creams sont également des produits hydratants, par le fait même, qu’ils forment un film protecteur à la surface de la peau... On peut leur attribuer le qualificatif de crèmes « compensatrices ».
Compensatrice ou non compensatrice, là n’est pas la question. De bonnes crèmes hydratantes existent dans de nombreuses gammes !

Par pitié, stop à la multiplication des références...

Phys-AC Hydra A-Derma : Aqua, isopropyl palmitate, C12-15 alkyl benzoate, butyrospermum parkii butter, glycerin, 1,2 hexanediol, arachidyl alcool, beeswax, glyceryl stearate, methyl gluceth-20, PEG-100 stearate, acrylates/acrylamide copolymer, arachidyl glucoside, avena sativa (oat) leaf/stem extract, behenyl alcohol, citric acid, disodium EDTA, fragrance, glutamic acid, glycyrrhetinic acid, mineral oil, polysorbate 85, tocopheryl acetate, xanthan gum (https://www.aderma.fr/fr-fr/phys-ac/creme-compensatrice)

Crème nutritive compensatrice Avène : Avene therma spring water, cyclomethicone, PPG-15 stearyl ether, mineral oil, cetearyl alcohol, glycerin, decyl oleate, glyceryl stearate, PEG-100 stearate, cetearyl glucoside, benzoic acid, beta-sitosterol, BHT, C13-14 isoparaffin, caprylic/capric trigleride, chlorphenesin, disodium EDTA, fragrance, glycine soja seed extract, hydrogenated palm glycerides citrate, laureth 7, PEG-32, PEG-400, phenoxyethanol, polyacrylamide, sodium hydroxide, tocopherol, tocopheryl glucoside, aqua, xanthan gum (https://www.eau-thermale-avene.fr/visage/soins-quotidiens/soins-du-visage/creme-nutritive-compensatrice)






Retour aux regards