Nos regards
Cleanance Avène, peut-être pas si clean que cela !

> 26 mars 2018

Cleanance Avène, peut-être pas si clean que cela ! La gamme Cleanance est la gamme « dédiée à l’hygiène et aux soins des peaux grasses » (https://www.eau-thermale-avene.fr/visage/soins-specifiques/cleanance). Le terme « acné » est glissé subtilement dans la « conversation » !

En ce qui concerne l'hygiène de la peau, trois propositions nous sont faites : un gel nettoyant, une eau micellaire et une crème lavante.

Le gel nettoyant présente l’avantage d’être formulé pour partie avec de l’eau d’Avène, une eau thermale qui possède des propriétés apaisantes. La base lavante (sodium lauroyl methyl isethionate, zinc coceth sulfate, polysorbate-20, sodium cocoamphodiacetate, ceteareth-60 myristyl glycol, PEG-40 hydrogenated castor oil) est une base lavante douce. Jusque-là tout va bien. Où tout se complique c’est lorsque l’on aperçoit dans la formule de l’acide laurique, un acide gras à courte chaîne (12 atomes de carbone), pas vraiment réputé pour sa douceur. Rappelons que l’acné est une pathologie faisant intervenir différents acteurs. La flore cutanée y tient un rôle non négligeable. Deux bactéries se livrent une guerre impitoyable. L’une défaisant systématiquement le travail de l’autre… Propionibacterium acnes synthétise des enzymes à type de lipases capables d’hydrolyser les triglycérides du sébum en glycérol et acides gras libres. Ces derniers possèdent un caractère irritant et provoquent un phénomène d’hyperkératinisation. Dans le même temps, Staphylococcus epidermidis synthétise des enzymes capables de réaliser une réaction d’estérification du cholestérol par les acides gras libres présents au niveau cutané (Bipul Kumar, Rajiv Pathak, P. Bertin Mary, Diksha Jha, Hemant K. Gautam, New insights into acne pathogenesis: Exploring the role of acne-associated microbial populations, Dermatologica Sinica, 34, 2, 2016, 67-73). Longtemps considéré comme un ingrédient indésirable dans les cosmétiques « haute tolérance », l’acide laurique prend du galon depuis quelques années. On insiste sur son caractère bactéricide vis-à-vis de Propionibacterium acnes. Avec des concentrations minimales inhibitrices vis-à-vis de Propionibacterium acnes, Staphylococcus aureus et Staphylococcus epidermis 15 fois inférieures à celles du peroxyde de benzoyle (Nakatsuji T, Kao MC, Fang JY, Zouboulis CC, Zhang L, Gallo RL, Huang CMJ, Antimicrobial property of lauric acid against Propionibacterium acnes: its therapeutic potential for inflammatory acne vulgaris, Invest Dermatol., 2009, 129, 10, 2480-24888), un principe actif couramment utilisé dans le traitement de l’acné, l’acide laurique semble effectivement très prometteur. Pour notre part, nous sommes réservées et ne trouvons pas utile de faire entrer le loup dans la bergerie ! L’effet bactériostatique du gluconate de zinc (Dreno B, Foulc P, Reynaud A, Moyse D, Habert H, Richet H., Effect of zinc gluconate on propionibacterium acnes resistance to erythromycin in patients with inflammatory acne: in vitro and in vivo study., Eur J Dermatol. 2005, 15, 3, 152-155) est lui aussi bien connu. Ce gel alliant base lavante douce et acide laurique irritant ne nous convainc pas vraiment.

L’eau micellaire, très semblable à un grand nombre de produits de la concurrence, (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/toutes-les-eaux-micellaires-ne-se-valent-pas-50/) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/au-tour-des-eaux-micellaires-de-faire-leur-festival-314/) ne nous convient pas tellement non plus. Sans bromure de myrtrimonium, cela serait tout de même mieux.

La crème lavante apaisante partait plutôt bien... De l’eau thermale d’Avène apaisante, un ester de sucre (coco-glucoside) en tête de liste. Beurre de karité et huile de carthame ont de quoi étonner, les corps gras végétaux étant classés comme matières premières comédogènes. Le lauryl sulfate de sodium, un tensioactif irritant, est également inopportun.

La présence d’huile de soja à caractère oestrogénique (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/pas-de-soja-dans-les-cosmetiques-60/) (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/ces-molecules-qui-perturbent-le-milieu-cosmetique-106/) nous fera éviter la crème hydratante et apaisante.

Pour l’hygiène ou pour l’hydratation des personnes qui présentent une peau à tendance acnéique, nous choisirons d’autres gammes que la gamme Cleanance.

Gel nettoyant : AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). WATER (AQUA). SODIUM LAUROYL METHYL ISETHIONATE. ZINC COCETH SULFATE. POLYSORBATE 20. SODIUM COCOAMPHOACETATE. CETEARETH-60 MYRISTYL GLYCOL. PEG-40 HYDROGENATED CASTOR OIL. CITRIC ACID. DISODIUM EDTA. FRAGRANCE (PARFUM). GLYCERYL LAURATE. GREEN 5 (CI 61570). LAURIC ACID. SODIUM BENZOATE. SODIUM CHLORIDE. SODIUM HYDROXIDE. SODIUM METHYL ISETHIONATE. YELLOW 5 (CI 19140). ZINC GLUCONATE

Eau micellaire : AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). BUTYLENE GLYCOL. PENTYLENE GLYCOL. PEG-6 CAPRYLIC/CAPRIC GLYCERIDES. PEG-40 HYDROGENATED CASTOR OIL. CETRIMONIUM BROMIDE. DISODIUM EDTA. FRAGRANCE (PARFUM). GLYCERYL LAURATE.

HYDRA crème lavante apaisante : AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). WATER (AQUA). COCO-GLUCOSIDE. SODIUM LAURETH SULFATE. SODIUM LAURETH-8 SULFATE. GLYCOL PALMITATE. CETEARYL ALCOHOL. GLYCERIN. HYDROGENATED PALM/PALM KERNEL OIL PEG-6 ESTERS. PEG-40 HYDROGENATED CASTOR OIL. ACRYLATES/C10-30 ALKYL ACRYLATE CROSSPOLYMER. BENZOIC ACID. BHT. BUTYROSPERMUM PARKII (SHEA) BUTTER (BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER). CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE. CARTHAMUS TINCTORIUS (SAFFLOWER) SEED OIL (CARTHAMUS TINCTORIUS SEED OIL). CHLORPHENESIN. DISODIUM EDTA. FRAGRANCE (PARFUM). MAGNESIUM LAURETH SULFATE. MAGNESIUM LAURETH-8 SULFATE. MAGNESIUM OLETH SULFATE. MICROCRYSTALLINE WAX (CERA MICROCRISTALLINA). MINERAL OIL (PARAFFINUM LIQUIDUM). PARAFFIN. PHENOXYETHANOL. SIMMONDSIA CHINENSIS (JOJOBA) SEED OIL (SIMMONDSIA CHINENSIS SEED OIL). SODIUM CETEARYL SULFATE. SODIUM LAURYL SULFATE. SODIUM OLETH SULFATE. SORBIC ACID. TRIETHANOLAMINE. XANTHAN GUM. ZINC GLUCONATE.

HYDRA crème apaisante : AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA), CARTHAMUS TINCTORIUS (SAFFLOWER) SEED OIL (CARTHAMUS TINCTORIUS SEED OIL), CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE, DIMETHICONE, PEG-12, BUTYLENE GLYCOL, GLYCERIN, 1,2-HEXANEDIOL, GLYCERYL STEARATE, PEG-100 STEARATE, CETYL ALCOHOL, GLYCERYL LINOLEATE, ACRYLATES/C10-30 ALKYL ACRYLATE CROSSPOLYMER, BENZOIC ACID, FRAGRANCE (PARFUM), GLYCERYL LINOLENATE, GLYCERYL OLEATE, GLYCERYL PALMITATE, GLYCINE SOJA (SOYBEAN) OIL (GLYCINE SOJA OIL), SODIUM DEXTRAN SULFATE, SODIUM HYDROXIDE, TOCOPHEROL, TOCOPHERYL ACETATE, XANTHAN GUM.






Retour aux regards