Nos regards
Chez le pharmacien Giphar, il y a (beaucoup) mieux que Dermactive !

> 07 mars 2018

Chez le pharmacien Giphar, il y a (beaucoup) mieux que Dermactive ! Le pharmacien Giphar a à son disposition un certain nombre de références cosmétiques de la gamme Dermactive.

Le shampooing extra-doux est dit « sans paraben » et « hypoallergénique ». Il est, nous dit-on, « formulé en vue de minimiser les risques de réactions allergiques ».

Lorsque l’on s’attache à détailler la composition de ce shampooing extra-doux, on trouve une base lavante bien ordinaire, constituée majoritairement de lauryléthersulfate de sodium. Si ce tensioactif est retrouvé dans une grande majorité de shampooings doux, il n’est toutefois pas le plus doux des tensioactifs du commerce. Certains laboratoires se prennent même les pieds dans le tapis en commercialisant à la fois des shampooings extra-doux en contenant et des shampooings low poo (c’est-à-dire plus doux que doux) n’en contenant pas (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/quand-garnier-se-prend-a-son-propre-piege-308/). Saluons au passage les sociétés qui font l’effort de mettre sur le marché de vrais shampooings doux (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/un-vrai-shampooing-doux-7/) ! Mais ce n’est pas tout. Côté système conservateur, l’absence de parabens, ces conservateurs sûrs et efficaces, n’a rien de rassurant, surtout lorsque l’on sait que les conservateurs choisis ne le sont pas judicieusement. Le Quaternium 15 (methenamine 3-chloroallylochloride) est un générateur de formol à la réputation sulfureuse ; on lui reconnaît pour le moins un effet allergisant (Caterina Faggio, Maria Pagano, Roberto Alampi, Irene Vazzana, Maria Rosa Felice, Cytotoxicity, haemolymphatic parameters, and oxidative stress following exposure to sub-lethal concentrations of quaternium-15 in Mytilus galloprovincialis, Aquatic Toxicology, 180, 2016, 258-265). Son association avec l’ingrédient désigné « allergène de l’année 2013 », à savoir la méthylchloroisothiazolinone, (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/la-methylisothiazolinone-mit-un-conservateur-dont-on-est-heureusement-en-train-de-se-debarrasser-155/) est assez étonnante pour un produit qui est censé « minimiser les réactions allergiques ».

Le gel surgras extra-doux est présenté comme hypoallergénique (il a, en effet, le mérite de ne pas contenir d’allergènes connus), « sans savon » (il est, de fait, formulé sans sels d’acides gras). Le terme extra-doux est, en revanche, une fois de plus galvaudé ! Quant au terme « surgras » il n’est pas employé à bon escient dans la mesure où l’on ne trouve aucun corps gras dans la formule de ce produit.

La crème pour mains et ongles reprend les marqueurs caractéristiques de ce type de crème. De la glycérine hydratante, de nombreux corps gras pour former une barrière et isoler la peau, du panthénol à effet cicatrisant, de l’allantoïne à effet adoucissant. Pas de soucis pour cette formule, si ce n’est un grand nombre d’allergènes. De ce fait, dans notre sélection crèmes pour les mains nous la placerons dans la catégorie « à acheter les yeux grands ouverts » et à éviter chez les sujets atopiques (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/les-cremes-mains-font-leur-festival-40-produits-sous-notre-microscope-428/).

Le soin lavant intime est dit « adapté au pH de la peau et la zone intime »; on en déduit que son pH est acide. La formule est courte, simple. Les tensioactifs (decyl glucoside, sodium cocoamphoacetate, coco-glucoside, glyceryl oleate) choisis sont des tensioactifs doux. L’argumentaire marketing aurait pu le souligner. Le calendula, apaisant, est bien présent. Un seul allergène (alcool benzylique) est repéré… Nous classerons ce produit dans la catégorie des « bons produits d’hygiène intime » (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/produits-d-hygiene-intime-le-bien-et-le-moins-bien-435/).

Enfin, puisque nous avons commencé par laver la tête avec un shampooing extra-doux (pas si doux que cela) nous terminerons par traiter les pieds avec une crème émolliente (pas si douce que cela). La crème en question est une crème grasse renfermant un pourcentage élevé d’alcool gras (cetearyl alcohol) et d’huile de ricin hydrogénée (hydrogenated castor oil). Les tensioactifs choisis alternent entre douceur (glyceryl stearate, sodium cocoyl isethionate) et énergie (potassium laurylsulfate et sodium laurylsulfate). Dans ces conditions, on préférera confier ses pieds à une autre gamme de soin (https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/formule-norvegienne-ce-qui-est-bien-pour-nos-mains-est-bien-pour-nos-pieds-325/).

Cette gamme nécessiterait un bon toilettage pour être en accord avec l’argumentaire marketing retenu !

Shampooing Extra-doux – cheveux délicats et cuir chevelu sensible : Aqua, sodium laureth sulfate, glycerin, cocamidopropyl betaine, disodium cocoamphodiacetate, sodium chloride, acrylates copolymer, glycol distearate, cocamide MEA, mannitol, citric acid, sodium benzoate, panthenol, parfum, silicone, quaternium-15, polyquaternium-10, C12-14 sec pareth-9, ammonium glycyrrhizate, laureth-4, tetrasodium EDTA, C12-14 sec pareth-5, lactic acid, acetic acid, caffeine, zinc gluconate, sodium acetate, aesculus hippocastanum seed extract, isopropyl alcohol, magnesium nitrate, methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone.

Gel surgras extra-doux : Aqua, sodium laureth sulfate, cocamidopropyl betaine, sodium chloride, glycerin, disodium EDTA, lauryl glucoside, parfum, potassium sorbate, PEG-150 distearate, citric acid, sodium cocoamphoacetate, chlorphenesin, caramel, calendula officinalis flower extract, sodium ferrocyanide.

Crème mains et ongles : Aqua, glycerin, cetyl alcohol, propylene glycol, tridecyl trimellitate, dimethicone, caprylic/capric triglyceride, glyceryl stearate, PEG-100 stearate, palmitic acid, stearic acid, panthenol, phenoxyethanol, carbomer, caprylyl glycol, ceteth-20, sorbitan stearate, ethyl linoleate, sodium hydroxide, allantoin, parfum, tocopherol, helianthus annuus seed oil, tetrasodium EDTA, trehalose, echinacea angustifolia extract, ethyl oleate, hexyl cinnamal, butylphenyl methyl propional, ethyl palmitate, ethyl stearate, linalool, ethyl linolenate, citronellol, lecithin, alpha isomethyl ionone, geraniol, sodium carboxymethyl beta glucan.

Soin lavant intime : Aqua, citrus aurantium amara flower water, decyl glucoside, glycerin, sodium cocoamphoacetate, xanthan gum, benzyl alcohol, maris aqua, corylus avellana leaf extract, calendula officinalis flower extract, tocopherol, phytic acid, lactic acid, coco-glucoside, glyceryl oleate, sodium benzoate, sodium hydroxide, citric acid, potassium sorbate, hydrogenated palm glycerides citrate.

Crème pour les pieds : Glyceryl stearate, sodium cocoyl isethionate, potassium lauryl sulfate, cetearyl alcohol, hydrogenated castor oil, sodium lauryl sulfate, aqua, glycerin, lactis proteinum, parfum, helianthus annus seed oil, paraffinum liquidum, cocamidopropyl betaine, CI 77891, calendula officinalis flower extract, PEG 14M, potassium phosphate.






Retour aux regards