Nos regards
Avène déodorant : un seul produit, mais le bon !

> 27 septembre 2017

Avène déodorant : un seul produit, mais le bon ! Le soin déodorant Avène n’est pas noyé dans une foule de produits destinés à réguler les odeurs corporelles. Il est seul... il est très bien.

Comme nous avons pu le constater au fil des Regards consacrés aux déodorants, une grande confusion règne dans le domaine.

Ce déodorant se présente sous la forme d’une émulsion fluide. La phase aqueuse est composée majoritairement d’eau d’Avène, une eau dont nous avons démontré le caractère anti-inflammatoire et qui présente un intérêt certain pour la formulation des cosmétiques. La phase lipophile est constituée d’émollients (isodecyl neopentanoate, squalane), de silicone (cyclomethicone), de tensioactifs (polysorbate-60, sorbitan isostearate, sorbitan stearate).

Côté actifs, on en dénombre deux, chacun ayant un mode d’action différent. Le BHT, par ses propriétés antioxydantes, cible la sueur apocrine (sueur composée de lipides) et évite le rancissement des corps gras qui la compose. Le ricinoléate de zinc, quant à lui, possède une très forte affinité pour les molécules organiques de faible poids moléculaire, celles-là même qui sont volatiles et dotées d’odeurs peu agréables. Il est capable de les piéger, limitant ainsi le développement des odeurs corporelles.

Cette formule « ramassée » nous convient parfaitement. Nous recommandons, donc, sans restriction, ce déodorant Avène.

Soin déodorant régulateur flacon bille Avène : Avene thermal spring water, isodecyl neopentanoate, cyclomethicone, pentylene glycol, aqua, acrylate/sodium acryloyldimethyl taurate copolymer, BHT, citric acid, dimethyl phenylpropanol, disodium EDTA, parfum, guar hydroxypropyltrimonium chloride, lysine, polysorbate-60, propylene glycol, sorbitan isostearate, sorbitan stearate, squalane, zinc ricinoleate.






Retour aux regards