Nos regards
Les cosmétiques chez Best Western, pas sûr que même John Wayne aurait apprécié…

> 06 décembre 2018

Les cosmétiques chez Best Western, pas sûr que même John Wayne aurait apprécié…

« Best Western® Hotels & Resorts, c'est plus de 4100 hôtels dans le monde dont 300 établissements 3 étoiles, 4 étoiles et 5 étoiles en France. Chaque hôtel Best Western® Hotels & Resorts propose une décoration personnalisée et respecte les standards de qualité et de confort internationaux. Ce sont des hôtels de charme ou des hôtels boutiques au design recherché, qui vous font découvrir la richesse et l'authenticité de leur région. »... voilà le type d'arguments alléchants qu'il est possible de trouver sur le site officiel de la chaîne hôtelière.1

Entrons dans l'établissement du boulevard Sébastopol, un superbe immeuble haussmannien, situé au numéro 112. Une moquette profonde absorbe le bruit de nos pas et l'ascenseur, dans un parfait silence, nous dépose au 3e étage.

Premier réflexe : se rendre dans la salle de bains pour voir quels sont les produits cosmétiques mis à disposition (déformation professionnelle, sûrement)...

Ici, il s'agit de 4 produits de marque Nuxe : un savon, un gel lavant visage et corps, un shampooing et un lait corps, le tout estampillé « rêve de miel »...

Le savon est très classique et nous avons eu déjà l’occasion d’évoquer d’autres savons assez semblables.2 

Le gel lavant visage et corps présente une composition extrêmement simple et classique, En effet, il s'agit d'une solution aqueuse de lauryléther sulfate de sodium épaissie avec du sel (sodium chloride). Figurent en moindre proportions (et utilisés également pour leurs propriétés lavantes) le coco-glucoside et la cocamidopropylbétaïne. Dans la catégorie des additifs, on identifie l'acide déhydroacétique, un conservateur antimicrobien figurant à l'annexe V du Règlement (CE) N°1223/2009 et que l'on peut utiliser à concurrence de 0,6 % (nous rappellerons ici que ce conservateur est interdit dans les aérosols). Cet acide ainsi que son sel de sodium sont connus pour leurs propriétés antibactériennes et antifongiques. Cette efficacité, alliée à une sécurité d'emploi, justifie leur présence aussi bien dans les cosmétiques que dans les aliments (c'est l'additif E265).3 Dans ce gel lavant un autre conservateur est présent : il s'agit du benzoate de sodium. Acide benzoïque et benzoate de sodium sont également autorisés comme conservateurs, par le Règlement (CE) N°1223/2009 – à concurrence de 2,5 % exprimés en acide, dans les produits à rincer, ce qui est le cas ici. Leur emploi est tout à fait similaire à celui de l'acide déhydroacétique, d'autant plus qu'il s'agit également de conservateurs autorisés dans les produits alimentaires – l'acide benzoïque est l'additif E210.4 Deux antioxydants sont retrouvés : le palmitate d'ascorbyle, un dérivé de vitamine C et du tocophérol ou vitamine E. Cette association apparaît comme particulièrement pertinente pour éviter les phénomènes d'oxydation susceptibles de se produire au sein des cosmétiques.4 Côté sécurité d'emploi, rien à signaler, ces deux ingrédients ayant été reconnus comme sûrs pour la santé. Le miel a été exploité depuis l'Antiquité pour ses propriétés antioxydantes, antimicrobiennes et cicatrisantes.5 Dans le cas de ce gel, on ne sait pas trop ce qu'il faut en attendre du fait de la concentration faible (forcément moins de 1 %) et du fait qu’il s’agit d’un produit rincé (le temps de contact est donc court). Ce dont on est sûr, c'est l'effet marketing... un « rêve de miel », on nous dit...

Le shampooing a, quant à lui, une base lavante très similaire à celle du gel visage et corps. Ce qui nous plaît beaucoup moins, c'est le conservateur choisi dans ce cas, à savoir le chlorure de cétrimonium. Ce sel d'ammonium quaternaire fait partie des conservateurs autorisés par la réglementation européenne à concurrence de 0,1 %. Toutefois, on peut en retrouver jusqu'à 2,5 % s'il est utilisé comme agent antistatique, ce qui est cohérent avec un usage dans un shampooing. Nous avons déjà eu l'occasion d'indiquer que nous n'aimions pas beaucoup cet ingrédient.6 On pourrait très bien s'en passer ici, puisqu’acide déhydroacétique et benzoate de sodium assurent la conservation du produit et que le polyquaternium-7 que l'on retrouve plus loin est un autre agent antistatique... Pour le miel, c'est toujours le « rêve »...

Après l'hygiène, passons au soin. Le lait corps proposé est assez décevant si l’on se place du point de vue du dermatologue. On nous promet du rêve... On veut du rêve mais du rêve sécurisé ! Dans cette formule, on trouve un humectant, la glycérine, des matières premières émollientes, les triglycérides d'acides gras, l’alcool cétéarylique, l’ester d'alcool cétéarylique et d'acide nonanoïque, et le palmate de cétyle. Il y a, en outre, pas mal d'allergènes (8 en tout !)

Chez Best Western, on préférera donc la douceur des moquettes pour les pieds (même si on ne doit jamais poser les pieds sur le sol d'une chambre d'hôtel !), la literie d'excellente qualité et l'atmosphère feutrée aux cosmétiques Nuxe trouvés dans la salle de bains...

Compositions

Savon : Sodium palmate, sodium palm kernelate, aqua/water/eau, parfum/fragrance, sodium chloride, glycerin, CI 77891/titanium dioxide, tetrasodium glutamate diacetate, mel/honey/miel, tetrasodium EDTA, tertrasodium etidronate, sodium hydroxide

Gel lavant visage et corps Au miel : Aqua/water/eau, sodium laureth sulfate, sodium chloride, coco-glucoside, cocamidopropylbetaine, ascorbyl palmitate, dehydroacetic acid, glyceryl oleate, hydrogenated palm glycerides citrate, lecithin, mel/honey/miel, PEG-18 glycerol oleate/cocoate, sodium benzoate, sodium cocoamphoacetate, tocopherol, parfum (fragrance), citric acid, sodium hydroxide, benzyl alcohol

Shampooing Au miel : Aqua/water/eau, sodium laureth sulfate, sodium chloride, coco-glucoside, cocamidopropylbetaine, cetrimonium chloride, coco-glucoside, dehydroacetic acid, mel/honey/miel, PEG-18 glycerol oleate/cocoate, polyquaternium-7, sodium benzoate, sodium cocoamphoacetate, tocopherol, parfum (fragrance), citric acid, sodium hydroxide, benzyl alcohol

Lait corps Au miel : Aqua/water/eau, glycerin, caprylic/capric triglyceride, ceteareth-12, ceterareth-20, cetearyl alcohol, cetearyl isononanoate, cetyl palmate, dehydroacetic acid, glyceryl stearate, hydrated silica, mel/honey/miel, sodium benzoate, sodium polyacrylate, parfum (fragrance), benzyl alcohol, benzyl salicylate, citral, citronnellol, coumarin, farnesol, limonene, linalool  

Bibliographie

1 https://www.bestwestern.fr/fr/hotel-paris-3eme-Best-Western-France-Europe-93533

2 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/peut-on-confier-sans-risque-sa-peau-a-une-gamme-de-cosmetiques-trouves-dans-les-chambres-d-hotel-402/

3 Baldwin AGBevan JBrough DLedder RFreeman S. Synthesis and antibacterial activities of enamine derivatives of dehydroacetic acid. Med Chem Res, 2018, 27 (3) 884-889

4 Chaleshtori FSArian AChaleshtori RS. Assessment of sodium benzoate and potassium sorbate preservatives in some products in Kashan, Iran with estimation of human health risk. Food Chem Toxicol. 2018, 120:634-638.

5 Sohrabi YMohammadzadeh-Aghdash HBaghbani EDehghan PEzzati Nazhad Dolatabadi J. Cytotoxicity and Genotoxicity Assessment of Ascorbyl Palmitate (AP) Food Additive. Adv Pharm Bull. 2018 Jun;8(2):341-346.

6 https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/toutes-les-eaux-micellaires-ne-se-valent-pas-50/

 

 

 

 

 

 






Retour aux regards